Christine Grigolato

Christine Grigolato

Pourquoi avez-vous choisi de travailler dans l’administration fédérale ? 

Je suis rentrée au SPF BOSA le 1er avril 2021 après une longue carrière comme indépendante. Je ressentais progressivement que mes centres d’intérêt convergeaient vers le "service à la citoyenneté".

L’administration fédérale m’offrait justement une large gamme de fonctions qui répondaient exactement à ces attentes. Le choix de travailler pour l’administration fédérale est ainsi devenu une évidence pour moi.

Qu’appréciez-vous particulièrement dans le fait de travailler dans l’administration fédérale ? 

J’apprécie beaucoup l’autonomie reçue pour mener à bien mon travail. Le critère le plus important est la satisfaction du client et donc la qualité du service proposé. Je peux librement gérer mon travail pour atteindre cet objectif.

L’image que vous avez de l’administration fédérale aujourd’hui correspond-elle toujours à celle que vous aviez avant de commencer à travailler ici ? 

L’image que j’ai actuellement de l’administration fédérale est aujourd’hui bien plus précise : nos responsabilités envers les citoyens sont grandes et je constate auprès de mes collègues le travail sérieux fait en ce sens.
Dans chaque fonction proposée, il y a une finalité pratique pour améliorer le quotidien de nos concitoyens.

Vous travaillez en tant que cheffe de projet RH. Que faites-vous concrètement et quel est l’aspect le plus chouette/intéressant de votre travail ? 

Le SPF BOSA (Stratégie et Appui) crée et gère des services et produits pour, notamment, toutes les autres administrations fédérales. La première mission qui m’a été confiée concerne l’organisation d’un parcours long de formation pour l’ensemble des dirigeants fonctionnels ou hiérarchiques.
Je suis donc quotidiennement en contact avec des dirigeants ayant un domaine d’action très diversifié : la santé, les finances, la sécurité, l’international, ...
C’est cette diversité de contact, ainsi que ma liberté d’action, qui sont très appréciables, en plus d’une équipe de collègues fort sympathiques. Ils sont toujours disponibles pour aider.

Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre le SPF BOSA ?

Avant d’entrer au SPF BOSA, j’ai eu une longue carrière d’indépendante dans les secteurs de la technique industrielle puis du recrutement, de la formation, de l’outplacement, du coaching, ...
Chaque étape de cette carrière m’a finalement préparée pour être autonome et flexible dès mon entrée en fonction au SPF BOSA. La transition peut surprendre … mais elle reste tout à fait intéressante.

De quel(le)s réalisations ou projets êtes-vous la plus fière ? 

Même si je travaille maintenant en parallèle sur divers projets, je reste très fière de cette première organisation d’un parcours de formation long. Le challenge était osé car le timing était très serré. Il fallait prendre des décisions efficaces et très rapidement. Tout c’est finalement très bien passé.

Combien de temps pensez-vous encore travailler au sein de l’administration fédérale ? 

Mon cadre de travail est très épanouissant et les projets à accomplir sont encore nombreux. Je suis donc très satisfaite de ma position et envisage d’y rester.

Que diriez-vous aux personnes qui hésitent à travailler dans l’administration fédérale ? 

Je leur dirais simplement d’oser découvrir la multitude des fonctions proposées dans des secteurs très différents. Chacun, chacune pourrait y trouver une fonction lui correspondant. De plus, l’administration fédérale applique vraiment le principe de la diversité et de l’égalité des chances.

De quelle manière votre travail fait-il une différence pour la société et quel sentiment cela vous procure-t-il ? 

Personnellement, mon travail participe à la formation des dirigeants, à leur donner de meilleurs outils pour gérer leurs équipes et ainsi participer à un travail plus épanouissant pour chacun et donc plus efficace.

Au travers de nos réunions d’équipe, nous abordons les actions en cours pour les différents thèmes de travail afin de répondre aux décisions ministérielles. Chacun de ces points concerne donc directement ou indirectement le fonctionnement de notre société.

Il s’agit donc pour moi d’assumer ma responsabilité sociétale et c’est un sentiment très valorisant.

Qu’évoque pour vous la flexibilité au travail ?

La flexibilité au travail est vraiment une réalité dans ma fonction. Au-delà des réunions d’équipe qui sont nécessaires pour faire avancer nos projets, je me sens très libre dans la gestion de mes projets. Le travail doit être réalisé mais dans le cadre d’un horaire "flottant". De plus, j’ai également la liberté de participer à diverses formations et/ou d’aider d’autres Unités du SPF BOSA lors de périodes plus chargées chez eux. Tout cela participe à la richesse de ma fonction et donc à mon épanouissement personnel.

Avez-vous une anecdote particulière à nous raconter ?

J’ai pris mes fonctions en période de Covid et de télétravail obligatoire.
Quelques jours avant de commencer, j’ai reçu un mail du service RH m’annonçant l’envoi d’un colis, vers mon domicile, comprenant mon matériel  (PC, casque, cahier, stylo, gel hydroalcoolique, mug,…).

C’était déjà une belle nouvelle pour moi mais le plus surprenant c’est qu’au même moment où je lisais le mail, le facteur sonnait à la porte avec le colis en question.
Je me suis dit que c’était vraiment de bonne augure pour la suite ...

 

Travailler pour .be ?

Trouvez l'emploi qui vous convient et rejoignez-nous !

Découvrez toutes les offres d'emploi disponibles