Julie Van Handenhoven

femme

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre travail ?

Je travaille comme attaché aux relations internationales. Dans notre service, nous suivons les initiatives internationales dans le domaine de la santé, notamment celles de l'Union européenne et de l'OMS. En pratique, je coordonne les concertations entre les parties prenantes aux niveaux fédéral, national et international, où il s'agit de défendre les positions belges dans différents dossiers. 

Avec mes collègues, je veille également à la cohérence entre les développements politiques nationaux et internationaux, ainsi qu'entre les différentes initiatives internationales. Ainsi, bien que chacun ait ses propres dossiers, nous sommes encouragés à avoir une vision étendue du contexte international.

Mes tâches sont très variées : je rédige des mémos, je consulte des experts internes et externes, j'organise des réunions de réflexion, je formule des options politiques, je participe à toutes sortes de groupes de travail (inter)nationaux, etc. 

Comment percevez-vous le SPF Santé en tant qu'employeur ?   

Au cours des dernières années (de crise), le SPF Santé a fait preuve de flexibilité et a montré que beaucoup de choses peuvent être réalisées grâce à l'engagement, la coopération et un objectif commun. Au sein de l'organisation, on ressent la volonté de travailler encore plus efficacement. Des investissements sont réalisés pour rendre l'organisation plus responsable tout en prêtant attention au bien-être des collaborateurs, par exemple en rendant possible un travail flexible. Au sein des équipes, on voit aussi beaucoup de détermination et d'ambition. Lorsque c'est nécessaire, tout le monde fait preuve d'une grande disponibilité.  

Ceux qui travaillent pour l’administration fédérale contribuent (indirectement) à une meilleure société. Comment faites-vous cela dans votre travail ? 

‘La santé est un bien, peut-être suprême’ selon Montaigne. La pertinence sociale du domaine politique sur lequel je travaille est évidente. Pour moi, c'est le plus grand attrait de ce travail.

La crise du corona a prouvé une fois de plus que de nombreux défis dans le domaine de la santé dépassent les frontières, ce qui signifie que la coopération internationale n'est absolument pas un luxe. Il est donc très important que l'administration de la santé puisse peser sur le plan international et suivre la politique multi- et bilatérale. Nous soutenons ainsi la politique fédérale en matière de santé, avec laquelle nous œuvrons en définitive à une société meilleure. 

Qu'est-ce qui vous attire dans votre travail ? 

Je pense à la collaboration avec d'autres, tant au niveau national qu'international, où vous vous complétez et offrez ainsi une valeur ajoutée ensemble. Mais j'aime aussi l'alternance entre les dossiers habituels, souvent axés sur le long terme, et les questions un peu plus urgentes que nous devons traiter. Enfin, il y a le contexte international fascinant dans lequel je travaille, qui me donne l'occasion de contribuer à l'élaboration de la politique internationale en matière de santé.

Le SPF Santé publique fait partie de l’administration fédérale. Comment décririez-vous cet employeur ?

Il y a beaucoup de professionnalisme et d'engagement au sein de l’administration fédérale. L'image d'une organisation rigide et hiérarchique est depuis longtemps dépassée. Pour moi, il s'agit de bien plus que d'avoir un emploi stable. Il est plus important qu'en travaillant pour l’administration, vous puissiez être au service des citoyens et de la société. Vous pouvez travailler dans des domaines très divers et très intéressants. En outre, vous pouvez compter sur un très grand nombre d'opportunités pour faire évoluer votre carrière.

Travailler pour .be ?

Trouvez l'emploi qui vous convient et rejoignez-nous !

Découvrez toutes les offres d'emploi disponibles