Elisabeth Ellegaard

Elisabeth-Ellegaard_2022

Pouvez-vous vous présenter ?

Je travaille en tant qu'experte en politique climatique depuis déjà 20 ans. La politique climatique continue de me fasciner car elle constitue l'un des défis majeurs de notre société. Elle touche divers domaines politiques, allant des transports, des bâtiments, de l'énergie, de l'industrie et de l'agriculture à l'économie circulaire et à l'utilisation durable des matériaux, etc. Cela la rend très complexe, mais d'autant plus stimulante.

J'ai toujours eu l'intention de rallier un maximum de personnes et de les convaincre de la nécessité de changer nos modes de vie pour lutter contre le changement climatique. Le thème évolue sans cesse et connaît de nouveaux développements.  En tant qu'experte, vous pouvez constamment essayer d'apporter votre contribution et rechercher des solutions qui intéressent un large public.

C'est ainsi que j'entre en contact avec d'autres responsables politiques, des scientifiques, des intervenants et des jeunes très motivés.

En quoi consiste votre travail ?

Après avoir suivi pendant des années les négociations internationales sur le climat, notamment autour de la définition des règles du marché international du carbone, je me suis consacrée à la mise en œuvre et au suivi de la politique climatique au niveau national, et plus particulièrement au débat sur la gouvernance climatique et à la manière d’améliorer le mécanisme de coordination et de suivi dans un pays fédéral.

Nous avons ainsi organisé des séminaires universitaires et un débat à grande échelle sur la manière d'améliorer la gouvernance climatique dans un pays fédéral. En collaboration avec le département Changement climatique, je prépare à ce sujet un processus pour l’organisation de tables rondes sur le climat en vue de la mise à jour du Plan fédéral Énergie et Climat (2021-2030).  Cela s'ajoute à la consultation des conseils consultatifs et du grand public. 

En outre, dans le cadre de son programme sur la transition vers une société climatiquement neutre d'ici 2050, notre département "Changement climatique" a développé un outil web éducatif intitulé My2050. Il s'agit d'un outil destiné à stimuler un débat social sur la manière dont cette transition peut être réalisée. Afin de promouvoir cet outil, nous organisons, en collaboration avec une organisation partenaire, des séances d'animation sur le changement climatique et la transition vers une société climatiquement neutre d'ici 2050 à l’aide de cet outil web. les mini-conférences sont données par des "coachs climat" motivés et expérimentés, en 3e degré du secondaire. Depuis 2017, nous avons déjà pu toucher plus de 25 000 étudiants à travers le pays.

En attendant la mise à jour de l'outil web My2050 et compte tenu des récents développements technologiques, sociaux et stratégiques pour arriver à une société climatiquement neutre d'ici 2050, il est prévu de poursuivre les activités des coachs climat. En outre, nous examinerons quand et comment le groupe cible peut être élargi pour impliquer encore davantage d'organisations et de personnes.  

Qu’appréciez-vous particulièrement dans votre travail ?    

Mon travail est très varié et multidisciplinaire. Les principaux composants et messages sont constants, mais le processus et les outils politiques ne cessent d'évoluer d'une manière qui les rend très enrichissants et stimulants. Vous pouvez également vous constituer un vaste réseau, de sorte que les interactions et les échanges de pensées et d'opinions ne cessent de croître.   

Que pensez-vous des missions du département Environnement ?   

À mon avis, elles sont très intègres. Même si on a une mission et une place claires au sein de l'organisation, nous nous engageons ensemble en faveur d'une meilleure santé, d'un meilleur environnement et d'un meilleur climat, ce qui comporte d'énormes défis, et nous nous attelons ensemble à aborder ces thèmes de manière positive.

Travailler pour .be ?

Trouvez l'emploi qui vous convient et rejoignez-nous !

Découvrez toutes les offres d'emploi disponibles