Carmo De La Grandiere

Carmo De La Grandiere

Parlez-nous de votre parcours professionnel

Après un petit passage dans le privé, j’ai commencé ma carrière professionnelle au SPF Economie, qui est une des premières organisations fédérales à avoir mis sur pied un service d’audit interne. J’ai directement été attirée par cette matière très large qui a finalement un impact très humain. C’est en effet le personnel qui applique les procédures décrites, et, lorsqu’elles sont adaptées à la demande de l’auditeur, il y a une répercussion – qu’on espère positive – sur le fonctionnement de l’organisation et donc sur l’humain derrière celles-ci. L’implication des collaborateurs est donc capitale pour la réussite des projets de maitrise des risques organisationnels.

En 2012, j’ai saisi l’opportunité de rejoindre le SPF Emploi, pour y développer leur système de contrôle interne. Exercer cette fonction dans le domaine de l’emploi m’offre la combinaison parfaite entre ma formation et mes centres d’intérêts. J’ai en effet fait des études de gestion à l’IAG (nouvellement appelé LSM - UCLouvain) et ai complété cette formation par un master complémentaire en sciences du travail. J’ai toujours tenu à lier la gestion organisationnelle aux ressources humaines, et, à plus grande échelle, aux politiques d’emploi.
En soi, ma fonction est indirectement liée aux citoyens. Je contribue à améliorer les procédures qui permettent p.ex. plus d’efficience et d’efficacité en ce qui concerne la gestion des dossiers. Cela a un impact sur la manière dont nous servons les citoyens et cela me procure beaucoup de satisfaction de savoir que je peux contribuer à ma manière à ce meilleur service au citoyen.

Depuis que j’ai rejoint le SPF Emploi en 2012, le soutien au contrôle interne a plusieurs fois changé de place dans l’organigramme. La matière reste, par contre, très actuelle et indispensable pour toute organisation qui rapporte au Comité d’audit de l’administration fédérale et qui reçoit des recommandations du Service fédéral d’Audit interne.

Un coordinateur du contrôle interne du SPF, c’est un explorateur méticuleux et créatif, capable de raisonner et d’anticiper les problèmes.

Chaque organisation a des objectifs qu’elle doit atteindre mais pas n’importe comment. Elle doit le faire en respectant les lois et règles en vigueur, de manière efficace et efficiente et en faisant bon usage des ressources. Elle doit également pouvoir compter sur des informations fiables lors de sa prise de décisions à tout niveau.
Dans mon rôle de coordinateur central du contrôle interne, je dois identifier les règlements qui imposent les pratiques, essayer de voir plus loin dans leur mise en œuvre et anticiper les risques de dysfonctionnement. Quand je décris les processus, je me pose les questions du qui, quoi, comment, pourquoi, avec quoi : avec quels outils travaille-t-on ? Sur base de quelle loi fait-on telle ou telle activité ? Je dois pouvoir remettre les pratiques en question, tout en restant en contact avec la réalité du terrain.
Être méticuleuse et créative... et parfois pessimiste aussi. Il faut en effet anticiper les problèmes et voir le négatif avant le positif. Mais c’est grâce à cette anticipation que nous pouvons, si nécessaire, mettre en place des mesures préventives.

Notre futur risk manager devra se concentrer sur l’analyse des risques

Les missions du contrôle interne sont très vastes. Le risk manager vérifie que les objectifs sont clairs et mesurables et que les dispositions sont mises en place afin d’assurer leur réalisation dans les meilleures conditions. Pour cela, il doit connaître les activités qui mènent à ces objectifs et évaluer les risques pouvant leur faire obstacle. Le risk manager est très autonome et doit aussi être inventif !

Comment décrirais-tu le SPF Emploi ?

Pour moi, le SPF Emploi est synonyme de chaleur humaine, d’organisation ouverte, avec un visage humain et souriant. Les gens restent pour l’ambiance, l’attention portée à l’autre, les échanges humainement agréables et la volonté de faire plus et mieux.
A côté de cela, notre SPF a une mission très importante qui est d’assurer l’équilibre entre les intérêts des travailleurs et des employeurs, et cela concerne des gens qui viennent de partout !
Les matières que nous traitons sont aussi très actuelles (e.a. bien-être des travailleurs, respects des règles de travail).