Walter Verboven

Walter_Verboven

Parlez-nous de votre travail.

En tant qu'administrateur de base de données, je suis responsable de la gestion de toutes les bases de données dont dispose le SPF Economie. Il s'agit notamment de très grandes bases de données comme la Banque-Carrefour des Entreprises, de bases de données pour la fixation de l'indice des prix , de diverses bases de données de Statbel, etc.

C'est à mes collègues et moi de faire fonctionner ces bases de données en permanence. Si des problèmes surviennent, nous devons les résoudre afin que les bases fonctionnent rapidement et efficacement. Si un nouvel entrepreneur se trouve devant un guichet d'entreprise, toutes les données doivent pouvoir être introduites instantanément, sans retard de dix secondes.

De plus, la protection est une préoccupation constante et nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter le piratage. Bien entendu, nous modernisons également notre base de données de temps à autre, ce qui nous oblige à rester à la pointe de la technologie.

Enfin, concernant la gouvernance des données : les bases de données ont tendance à croître et à s'étendre, mais il faut également fournir un cadre pour décider de ce qu'il faut garder et ce qu'il ne faut pas garder. Enfin, nous devons également  respecter les conditions juridiques.

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre job et y a-t-il une réalisation dont vous vous souviendrez toujours ?

En réalité, j'ai toujours voulu faire mon travail actuel. J’occupe cette fonction depuis dix ans. Ce qui m'a toujours séduit, c’est essentiellement de façonner la réalité dans des structures et de la contrôler. L'aspect que j'apprécie le plus est la variété. Il est également agréable d'avoir des contacts avec différentes personnes, aussi bien des développeurs que les clients internes qui nous confient des missions.

Je suis surtout fier d'un grand projet de migration que j'ai guidé dans la bonne direction. Au total, nous avons passé cinq ans à transférer toutes les bases de données d'un ancien ordinateur central vers une nouvelle architecture. Nous continuons à récolter les fruits de ce nouvel environnement, qui est facile à transférer et où toutes les données sont facilement gérables et bien documentées.  

Pourquoi avez-vous choisi l'administration fédérale ?

Je travaillais dans le secteur privé, mais une fois que j'ai eu des enfants, c'est devenu une combinaison difficile. Des amis m'ont dit qu'il était plus facile de concilier sa situation familiale avec son travail, c'est pourquoi j'ai fait ce choix.

En même temps, un employeur qui pouvait offrir une valeur ajoutée sur le plan social m'attirait également. De plus, il me semblait intéressant de travailler avec des personnes de tous les coins du pays. C'est bon pour votre développement personnel : cela élargit votre vision du monde et améliore votre français.

Que diriez-vous aux personnes qui hésitent à franchir le pas ?

Ce travail est à la portée de tous, vous ne vous ennuierez jamais. C'est aussi un travail intéressant, où l'on peut œuvrer pour le bien commun. Et quand on vous confie un projet, vous avez beaucoup de liberté pour faire votre propre chemin et en faire quelque chose.

Travailler pour .be ?

Trouvez l'emploi qui vous convient et rejoignez-nous !

Découvrez toutes les offres d'emploi disponibles