Dorien

Dorien

Un accueil chaleureux en ces temps numériques

Quand j’ai commencé à la Justice en 2020 en tant que Juriste, la crise du corona battait son plein. J’ai donc débuté dans un nouvel environnement qui, à l’époque, étant avant tout virtuel. J’ai cru qu’il serait plus difficile de faire la connaissance de mes collègues, tant au sein de mon service qu’en dehors de celui-ci. Il s’est cependant avéré que rien n’était moins vrai. Après ma première semaine, j’avais déjà fait la connaissance de tous mes collègues directes. Récemment, nous avons eu notre team building annuel et à cette occasion j’ai aussi pu constater à quel point les collègues vous accueillent à bras ouverts, quel que soit leur service.

Dossiers, gratitude et satisfaction

Je travaille au service du droit patrimonial et du droit de la procédure civile. Notre travail est principalement législatif et régulatoire. Cela signifie, d’une part, préparer des projets de loi, collaborer sur des projets de loi d’autres départements, ainsi que sur des arrêtés royaux et ministériels. D’autre part, nous traitons des questions des citoyens ou de partenaires externes. Moi, je m’occupe des dossiers individuels autour de la copropriété et des héritages.

Beaucoup de ces dossiers individuels nous parviennent via notre service information. Ils nous transmettent alors certaines questions et nous leur adressons notre réponse pour qu’ils puissent la relayer à la partie concernée. Il arrive toutefois aussi que les gens adressent leurs questions directement à nous. Lorsque vous êtes alors en mesure de résoudre un problème pratique pour eux et qu’ils vous en remercient sincèrement, cela vous apporte beaucoup de satisfaction.

Le processus derrière la loi

Comme on travaille dans un contexte de règlementation, on se voit offrir une chance unique de découvrir le processus derrière la loi. En tant qu’étudiant en droit, on lit un tas de textes et de lois, et je vois maintenant aussi tout le cheminement en amont. C’est une mine de connaissances que l’on n’acquiert nulle part ailleurs. C’est ce qui rend les choses extrêmement intéressantes, mais pose aussi un fameux défi. Nous nous occupons de toute une panoplie de choses différentes et il faut pouvoir fixer des priorités. À sa façon toute particulière, le corona a bien évidemment aussi apporté son lot de défis. En prélude à la loi corona, on m’a consultée au sujet de la copropriété. C’était un de mes premiers grands dossiers de règlementation et à ce moment-là c’était tout neuf et tout devait aller très vite. Heureusement, j’ai pu compter sur l’aide de mes collègues. Une fois que ce processus fut clôturé et la loi corona publiée, je me suis sentie très fière.

Travailler pour .be ?

Trouvez l'emploi qui vous convient et rejoignez-nous !

Découvrez toutes les offres d'emploi disponibles