Leen Van Assche

Leen_Van_Assche

Parlez-nous de votre travail...  

Mon travail consiste principalement à donner des conseils juridiques sur le traitement des données à caractère personnel ou la mise en œuvre de nouvelles technologies dans le cadre du développement de projets E-gov gérés par l'ONSS. Je contribue également à la rédaction de textes légaux et réglementaires ayant un impact sur l'ONSS en collaboration avec des partenaires externes et je travaille en étroite collaboration avec d'autres directions pour répondre aux questions parlementaires.

Quel parcours avez-vous suivi avant de rejoindre l'ONSS ?  

Je suis devenue une passionnée de droit social au cours de mes études en travail social et culturel. C'est également l'une des raisons pour lesquelles j'ai commencé à étudier le droit en tant qu'étudiante salariée. J'ai combiné mes études avec divers emplois. Après mes études, j'ai travaillé pendant deux ans pour l'Institut de droit social de la KULeuven avant de me retrouver à l'ONSS.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler pour l'ONSS ?  

Je me suis retrouvée à l'ONSS un peu par hasard. Avant même d'être diplômée, j'ai passé des tests chez Selor pour être mise ensuite dans une liste de lauréats. Quand j'ai été disponible pour un nouveau défi, l'ONSS m'a contactée pour une fonction au sein du département des litiges. Le cas intéressant et fascinant qui m'a été soumis lors de l'entretien de sélection m'a séduite.

Qu'appréciez-vous le plus dans votre travail ?

La variété et la complexité des dossiers et des projets. Cela me plaît, ainsi que la liberté d'organiser moi-même mon travail. 

Pensez-vous qu'il y a suffisamment d'opportunités à l'ONSS ?  

Oui, grâce à la mobilité interne, j'ai eu l'occasion de travailler dans une autre direction et une autre fonction. C'est certainement une valeur ajoutée lorsque vous aimez travailler pour un organisme mais que vous avez besoin d'un nouveau défi. Il existe également diverses possibilités de formation.  

À quoi ressemble une journée de travail typique ?  

Une journée de travail typique n'existe pas. Je commence généralement ma journée de travail en lisant en diagonale le Moniteur Belge pour me tenir au courant de ce qui se passe dans notre domaine.

Ensuite, je détermine ma journée de travail en fonction des priorités. Cela peut aller de la rédaction d'un avis juridique sur la technologie vocale à la rédaction d'une nouvelle législation sur, par exemple, l'e-Box. Mon travail est très varié. 

Quel a été le plus grand défi dans votre travail jusqu'à présent ?  

En 2018, j'ai été responsable de la mise en œuvre du GDPR dans la législation sociale belge. J'ai pu suivre le projet de A à Z. C'était un vrai défi !

Travailler pour .be ?

Trouvez l'emploi qui vous convient et rejoignez-nous !

Découvrez toutes les offres d'emploi disponibles