François Berghenouse

Francois Berghenouse

En quoi consiste exactement votre travail ?

L'ONSS détermine les recrutements à effectuer chaque mois, en fonction des besoins des différents services. Les sélections se déroulent en trois étapes. Tout d’abord, je rencontre le client (les services) afin d’établir les profils à recruter et définir les procédures de sélection.

Ensuite, il faut mettre tout cela en forme et proposer au client une offre d’emploi qui sera publiée sur le site web de Selor. Enfin, les épreuves de sélection sont organisées. Une partie est déléguée à Selor avant que j’intervienne pour la partie ‘entretien’.

Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre l’ONSS ?

Je travaille pour l’ONSS depuis la fin de mes études. Avant de rejoindre le service de recrutement, j'ai travaillé comme expert financier à la direction des services de perception des cotisations sociales.

Le recrutement m’avait toujours attiré en tant que candidat et après quelques années d’analyse financière, je voulais me diriger vers quelque chose de plus humain.

J’ai repris des études en ressources humaines et grâce à la mobilité interne au sein de l’ONSS, j’ai décroché ce poste de recruteur.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler à l’ONSS ?

J’avais fait des stages dans des organismes publics dans le cadre de mes études et j'en ai vu la valeur. Travailler dans un organisme d’utilité publique était important pour moi. Après mes études, j’ai passé différentes sélections via Selor et je suis ensuite arrivé à l’ONSS. L’accent est mis sur l’évolution de carrière et les possibilités de mobilité, tant verticale qu’horizontale, sont nombreuses. Je me suis toujours senti bien accueilli et soutenu à l’ONSS.

Qu’appréciez-vous le plus dans votre job ?

Le recrutement est un métier de contacts. Je fais chaque jour de nouvelles rencontres, que ce soit en interne avec les différents chefs de service, ce qui me permet d’avoir une vue globale des missions confiées à l’ONSS, mais aussi en externe via les candidats.

Chaque entretien est un vrai challenge pour le recruteur afin de créer une atmosphère agréable et de mettre à l’aise les candidats. Les rencontres avec les candidats sont très enrichissantes pour moi. Chaque sélection est différente et j’apprends tous les jours de nouveaux aspects du marché du travail que je ne connaissais pas.

La partie la plus agréable c’est quand je reprends contact avec le lauréat pour lui annoncer sa réussite.

À quoi ressemble une journée typique ?

Chaque matin, je fais le point sur les différents états d’avancement de mes procédures de sélection. Il y en a que je dois faire immédiatement, d'autres que je dois planifier pour plus tard. Je réponds aux demandes des clients et des candidats, mais aussi aux ressources humaines pour les entrées en service des lauréats.

En général, je prévois 2 à 3 entretiens par semaine. Je me réunis avec les membres du jury avant l’interview pour connaître les points sur lesquels nous devons insister, mais également après, lors de la délibération, pour ressortir les aspects positifs et négatifs du candidat.

Quel a été jusqu'à présent votre plus grand défi dans votre travail ?

Chaque recruteur est responsable de ses propres sélections. Cela me donne une certaine autonomie dans mon travail. Cette autonomie me permet également de gérer mon temps et d'organiser mes tâches en fonction de leur priorité. C'est un aspect de mon travail qui me permet d'apprendre tous les jours.

Je sais aussi que les possibilités de formations internes ne manquent pas si je veux améliorer mes compétences. Les différentes équipes sont très à l’écoute par rapport aux besoins des collaborateurs de l’ONSS. Il s'agit d'une volonté réelle de la part de mon employeur.

Travailler pour .be ?

Trouvez l'emploi qui vous convient et rejoignez-nous !

Découvrez toutes les offres d'emploi disponibles