Sarah De Leeuw

Sarah De Leeuw

Collaborateur première ligne    

Parlez-nous de votre travail …

Je travaille au sein de l'équipe de première ligne du SPF BOSA. Ici, je traite les mails et les appels des candidats et des citoyens qui ont des questions sur les sélections, les accès numériques, etc. Le premier contact avec le SPF BOSA se fait généralement par le biais de notre équipe et nous renvoyons ensuite vers le service approprié si nécessaire.

Nous sommes également responsables de l'accueil des personnes lors des épreuves orales et de l'accueil au rez-de-chaussée. Pour les épreuves orales, nous accueillons les candidats qui viennent passer un test linguistique oral ou un entretien. Lorsque nous effectuons notre job à l'accueil du rez-de-chaussée, c'est généralement pour montrer aux candidats ou aux visiteurs le bon chemin pour entrer dans notre bâtiment et nous les aidons également s'ils ont oublié leur code QR.

Vous souvenez-vous de votre première journée de travail ?   

Absolument ! Même si c'était il y a 5 ans (j'ai commencé le 17/10/2016), je m'en souviens comme si c'était hier. J'ai été accueillie par un collaborateur RH qui m'a immédiatement fait visiter les lieux, m'a remis mon matériel et m'a accompagnée dans mon équipe. Là, j'ai été accueillie de façon très sympathique par le collègue francophone de mon chef d'équipe. Il m'a appris les ficelles du métier à l'accueil et mon français s'est considérablement amélioré. Plus tard, j'ai appris à connaître les autres collègues qui m'ont aidée par mail et par téléphone. Là aussi, j'ai été très bien accueillie !

Quel chemin avez-vous déjà parcouru avant d’être recrutée chez BOSA ?

J'ai obtenu un diplôme d'éducateur dans l'aide aux jeunes et aux handicapés. Je suis une personne très sociable et j'aime travailler avec les gens. Lorsque je n'ai plus été en mesure de travailler plus de 20 heures par semaine, j'ai décidé de m'adresser à l’administration fédérale avec un peu de volonté. : "Sarah assise à un bureau pendant 8 heures par jour, ce n'est pas possible", pensaient beaucoup de gens. Mais regardez, après 5 ans, je suis toujours en poste et je ne voudrais pas autre chose !

Quelle procédure de sélection avez-vous suivie ?

J'ai postulé pour le poste de "collaborateur call center". Pour cela, j'ai passé un screening générique et un entretien. Ensuite, j'ai participé à des tests pour obtenir un emploi statutaire.

Travailler pour votre employeur actuel représente-t-il un avantage ?

Je pense que nous avons beaucoup d'avantages : le télétravail (qui améliore l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée) car vous pouvez travailler beaucoup plus depuis votre domicile, ce qui est indispensable avec des enfants en bas âge, de bonnes correspondances avec les transports publics (le SPF BOSA est situé à 200 mètres de la gare de Bruxelles-Nord), nous travaillons avec des espaces flexibles, ce qui signifie que vous n'avez pas de place fixe à un bureau, mais que vous pouvez choisir votre propre place. Dans mon travail, il s'agit généralement de l’accueil ou d'un endroit calme où nous pouvons répondre aux appels.

Quelle est la réalisation dont vous êtes la/le plus fière ?

Je suis immensément fière de moi d'avoir franchi le pas et d'être passée du secteur des soins de santé au secteur public. Personne ne pensait que ce serait quelque chose pour moi, y compris moi-même. Après 5 ans, je suis très heureuse de faire toujours partie de l'équipe du SPF BOSA. J'ai beaucoup d'opportunités et de responsabilités pour certaines tâches, et c'est un vrai coup de pouce pour ma motivation !

Quelle est la plus grande réalisation de votre carrière chez BOSA ?

J'ai réalisé un manuel pour l'équipe de première ligne en 2020 car nous avions des stagiaires à cette époque. Il m'a fallu des semaines pour réaliser ce manuel et quand il a été terminé, j'étais très fière de moi ! Les réactions de mes collègues ont également été excellentes.