Agence fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS)

Le rôle de l'AFMPS est de garantir la sécurité, la qualité et l'efficacité clinique des médicaments et des produits de santé sur le marché belge.

Les domaines de compétence de l'AFMPS sont :

  • R&D (Recherche & Développement)
  • Autorisation de mise sur le marché (Enregistrement)
  • Vigilance (Pharmacovigilance)
  • Production & Distribution (Inspection)
  • Bon Usage des médicaments et des produits de santé.

Nombre approximatif de collaborateurs : 525

Profils les plus souvent recherchés :

Les profils ayant une formation scientifique dans le domaine des médicaments au sens large. La plupart des évaluateurs et inspecteurs sont médecins, pharmaciens, vétérinaires ou (bio)ingénieurs.

Nous recherchons également :

  • Niveau A (master) : informaticiens, évaluateurs, gestionnaires de dossiers scientifiques, juristes, profils RH, collaborateurs en communication.
  • Niveau B (bachelier) : gestionnaires de dossiers, contrôleurs, experts IT, comptables, experts administratifs, experts RH.
  • Niveau C (secondaire supérieur) : assistants administratifs, collaborateurs helpdesk.

Nos collaborateurs apprécient :

  • leur rôle actif dans la garantie la qualité, la sécurité, et l'efficacité des médicaments.
  • l'environnement rénové et moderne, à proximité de Bruxelles-Nord
  • les nombreux avantages, parmi lesquels : une assurance hospitalisation gratuite, toutes sortes d'avantages collectifs pour les collaborateurs et/ou leurs enfants, la possibilité de télétravail, des horaires de travail flexibles, etc.
  • une culture d'entreprise basée sur la NWOW (New Way Of Working) privilégiant la confiance entre l’employeur et l’employé.
  • une meilleure conciliation entre vie privée et vie professionnelle.
  • la possibilité d'évoluer dans son domaine d'expertise.
  • de nombreuses possibilités de formations pendant les heures de travail.
  • l'accent mis sur la diversité.

Nos projets :

  • la mise à disposition de notices de médicaments au grand public.
  • le développement d'un système de pharmacovigilance proactif.
  • Le follow up de la nouvelle législation européenne concernant les études cliniques et la transposition dans la législation nationale.
  • Les domaines d’excellence, vaccin, et early phase.
  • l’adaptation de la politique de contrôle dans les domaines des médicaments et des dispositifs médicaux.