Plan d'action après une enquête sur l'expérience du processus de recrutement

Les résultats d'une récente enquête auprès de candidats de l'administration fédérale montrent que 67% d'entre eux sont satisfaits du déroulement général du processus de recrutement. Il y a cependant quelques points à améliorer. L'ambition est de rationaliser davantage le processus et d'accroître ainsi la satisfaction.

Au total, 3.589 candidats ayant participé au processus de recrutement entre avril 2020 et novembre 2021 ont répondu à l'enquête. Celle-ci visait à évaluer leur expérience par rapport à ce processus. Dans l'ensemble, quelque 67% des candidats sont satisfaits. Il n'est pas surprenant de constater que les candidats ayant réussi sont beaucoup plus positifs que ceux qui ont échoué.

Les différents aspects à la loupe

LoupeL'enquête portait également sur l'expérience de quatre sous-aspects du processus de recrutement, plus précisément la description de fonction et le déroulement de la procédure, les tests informatisés, l'étude de cas et l'entretien. C’est l’entretien qui rencontre le taux de satisfaction le plus élevé : pas moins de 80% des personnes interrogées sont satisfaites de son déroulement. Celles et ceux qui ont passé un entretien en ligne sont encore plus satisfaits. Les tests informatisés, en revanche, sont moins appréciés : pour un tiers des répondants, ils ne sont pas adaptés.

Des mesures pour faire mieux

MesureDans l'ensemble, le processus de recrutement n'est pas mal noté, mais des améliorations sont possibles. Ainsi, les tests de démonstration, qui donnent une idée de ce à quoi un candidat peut s'attendre, ne semblent pas satisfaire grand monde. L’offre de tests de démonstration sur le site Travaillerpour.be sera complétée et (régulièrement) renouvelée. Il en va de même pour les tests informatisés officiels. En outre, les candidats pourront demander un rapport de feedback plus ciblé après leur test. Enfin, une nouvelle enquête sera lancée, axée sur les entretiens et la façon dont les candidats les vivent. Les premières mesures seront mises en œuvre cette année, les autres suivront plus tard.

Un benchmark comme fil rouge

BenchmarkEnfin, il est également prévu de mettre en place un benchmark (indice de satisfaction) qui sert d'objectif. Cela signifie également que, dorénavant, une enquête à grande échelle sur le processus de recrutement sera lancée tous les deux ans afin de mesurer l'évolution. Cette enquête sera encore plus approfondie qu'auparavant : l'intention est de découvrir les raisons sous-jacentes de l'insatisfaction et de s'interroger sur les exigences auxquelles les candidats estiment que le processus de recrutement doit répondre. .

Plus d’info

Questions

Vous souhaitez consultez l’enquête en détail ou en savoir plus sur les différentes mesures prévues ? Retrouvez toutes les infos dans cette présentation.

Travailler pour .be ?

Trouvez l'emploi qui vous convient et rejoignez-nous !

Découvrez toutes les offres d'emploi disponibles