Faites la connaissance de Leen Dewit

Leen Dewit

Médecin au Service d'évaluation et de contrôle médicaux   

En quoi consiste exactement le rôle d’un médecin-inspecteur à l’INAMI ?

Je travaille dans un service qui vérifie si les prestations effectuées par un médecin sont correctement facturées à l’assurance soins de santé. Mais nous faisons plus que simplement contrôler, nous évaluons aussi la situation sur le terrain et nous partageons des informations. Nous pouvons ainsi agir de manière appropriée pour chaque dossier.

Il n'y a pas de journée type de travail dans ce métier. Un jour, je réalise des analyses pour un examen, le lendemain, j'interroge un·e prestataire de soins ou je parcours la nomenclature - les codes liés aux prestations - pour me familiariser avec un nouveau dossier.

Dans quelle mesure collaborez-vous avec vos collègues ?

Il y a une coopération très étroite. Je travaille seule sur de nombreux dossiers de contrôle, mais dès que je veux procéder à un entretien, je fais appel à un·e collègue pour le réaliser ensemble. Certains examens se déroulent au niveau national, où je collabore avec des collègues d'autres provinces, sous la direction d'un·e coach. En outre, je consulte souvent des collègues sur certains dossiers, sur la réglementation ou sur la nomenclature. Ces contacts m'ont permis de nouer de très bonnes amitiés dans le cadre de mon travail.

Selon vous, qu'est-ce qui rend cet emploi si attrayant ?

Le contenu varié de cet emploi est vraiment un gros avantage, mais le fait que l'on apprenne beaucoup dans toutes sortes de domaines est aussi intéressant. Ceci est renforcé par le large éventail de formations que nous avons la possibilité de suivre. Les collègues sont également ouvert·e·s à toutes sortes de questions, ce qui facilite énormément le travail. Grâce à ce soutien, j'ai également appris à sortir de ma zone de confort, ce dont je suis fière. Enfin, et c’est important, ce travail me permet de maintenir un excellent équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Quelle est votre perception de l’INAMI en tant qu’employeur ?

On nous donne beaucoup d'autonomie, mais en même temps nous sommes suffisamment soutenu·e·s et nous pouvons consulter les dirigeant·e·s si c’est nécessaire. De plus, le télétravail et les horaires flexibles offrent une grande flexibilité. Le fait que nous soyons encouragé·e·s à apprendre en permanence est aussi quelque chose que j'apprécie vraiment à l’INAMI.

Que diriez-vous aux médecins qui hésitent à franchir le pas vers l'INAMI ?

Si vous êtes curieuse ou curieux de savoir ce qu'il y a d'autre à découvrir en dehors de la médecine clinique, alors ça vaut vraiment la peine de rejoindre l’INAMI. J'ai franchi le pas il y a quelques années et j'apprends encore des choses tous les jours.

Travailler pour .be ?

Trouvez l'emploi qui vous convient et rejoignez-nous !

Découvrez toutes les offres d'emploi disponibles