SPP Intégration Sociale, Lutte contre la Pauvreté, Economie Sociale et Politique des Grandes Villes

Le SPP Intégration sociale (SPP IS) s'efforce de garantir une existence digne à toute personne passée entre les mailles du filet de la sécurité sociale et vivant en situation de pauvreté. Nous accomplissons cette mission en participant à la conception, à l’exécution et à l’évaluation de la politique en la matière.

Les principaux partenaires du SPP Intégration sociale sont les CPAS. Ils travaillent sur le terrain pour permettre aux personnes les plus faibles sur le plan socioéconomique de prendre part à la vie sociale. À cet effet, ils disposent de plusieurs instruments comme le revenu d'intégration, la mise à l’emploi et l’accompagnement du parcours professionnel, l’aide médicale urgente, la prime d’installation pour les sans-abri, la garantie locative, l’argent de poche pour les pensionnaires des maisons de retraite, l’allocation de chauffage, …

Le SPP Intégration sociale s’attelle aussi à prévenir et à combattre la pauvreté. Nous avons même créé une nouvelle profession dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, celle d’expert du vécu en matière de pauvreté et d’exclusion sociale, en vue de combler le chaînon manquant entre les personnes en situation de pauvreté et d’exclusion sociale et les services publics fédéraux, certains étant plus spécifiquement affectés au secteur des soins de santé.

Bien que la Belgique fasse partie des pays les plus riches du monde, environ 17 % des enfants soit presque 1 sur 6, grandissent dans une situation de risque de pauvreté. Un chiffre alarmant.

En Belgique toujours, un nombre non négligeable de personnes souffrent de la faim et recourent à l’aide alimentaire afin de pouvoir se nourrir au quotidien. Grâce au Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD), la Belgique reçoit des moyens de l’Union européenne lui permettant d’offrir une aide alimentaire et/ou une assistance matérielle à ces personnes. Le SPP Intégration sociale gère environ 88 millions d’euros pour la période de programmation 2014-2020, en collaboration avec ses partenaires. Avec le soutien de ce Fonds, le SPP Intégration sociale approvisionne chaque année environ 358 CPAS et 419 associations – en collaboration avec les 9 banques alimentaires du pays – en produits à distribuer gratuitement aux plus démunis à travers toute la Belgique. Cette assistance matérielle doit être assortie de mesures d’accompagnement social qui aident ces personnes à se sortir de la pauvreté.

Depuis 2007, le SPP Intégration sociale subventionne des villes et des communes pour la désignation d’un médiateur dans le cadre des Sanctions administratives communales (SAC). Au fil des ans, nous avons vu croître le potentiel et la plus-value de cet instrument. L’intérêt de résoudre les problèmes de nuisances par le dialogue en assurant ainsi un résultat durable et préventif est de plus en plus ancré dans les esprits. Nous ne pouvons qu’en être fiers.

Visionnez nos vidéos

  • Que fait le SPP Intégration sociale ?

https://www.youtube.com/watch?v=SwakBC6VwhU

  • Que font les experts de vécu en matière de pauvreté et d’exclusion sociale ?

https://www.youtube.com/watch?v=DRAGbSRzYio

  • 40 ans des CPAS (2016)

https://www.youtube.com/watch?v=XzbeADXl7dY


Nombre approximatif de collaborateurs : 200

Profils les plus recherchés
Afin d’accomplir les nombreuses missions qui lui incombent, le SPP Intégration sociale recherche des profils variés dont des titulaires de master, des bacheliers et des personnes dont l’expérience personnelle leur permet de remplir le rôle d’expert du vécu en matière de pauvreté et d’exclusion sociale.

Avantages
Le SPP Intégration sociale offre à chaque collaborateur la possibilité de faire du télétravail. Les collaborateurs peuvent par ailleurs prendre 10 jours de formation par an dans divers instituts de formation et suivre des stages d’immersion auprès de nos partenaires. Les collaborateurs peuvent ainsi toujours se perfectionner dans les domaines qui les concernent.

Projets innovants
Le projet ‘Experts du vécu en matière de pauvreté et d'exclusion sociale’ a commencé en 2004. En 2015, ce projet est devenu un service à part entière au sein du SPP Intégration sociale. Le service Experts du vécu en matière de pauvreté et d'exclusion sociale a pour but d’améliorer l’accessibilité des services publics pour tous les citoyens, en particulier ceux qui vivent dans la pauvreté. Pour atteindre cet objectif, le service fait appel à des personnes ayant personnellement vécu une situation de pauvreté : les dits experts du vécu. L’idée est de tenir compte de leur point de vue en l’intégrant à tous les niveaux de décision des services publics fédéraux.

En avril 2017, le service comptait 37 experts du vécu. Vingt-deux d’entre eux travaillent dans des services partenaires au sein de l’administration fédérale. La plupart sont détachés, mais certains ont été recrutés par le service partenaire même.  

Les 15 autres experts du vécu sont actifs dans le secteur des soins de santé. Un accord de coopération a été signé en 2015 avec l’INAMI en vue du recours à des experts du vécu pour améliorer l’accès aux soins de santé. Ce projet pilote est en cours d’évaluation. D’ici fin 2017, une décision sera prise quant à la poursuite éventuelle du projet.

Les résultats positifs de recours à des experts du vécu ont déjà fait l'objet d’une publication en 2010 pendant la présidence belge de l’UE, à l'occasion de l’année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Lors de la 7e conférence de qualité qui s’est tenue à Vilnius en octobre 2013, un jury d’experts européens a également retenu le projet comme bonne pratique dans le thème « Vers une administration publique ouverte et transparente ». Julien Van Geertsom, président du SPP Intégration sociale : « Notre volonté permanente est de faire en sorte que chaque citoyen ait accès aux services sociaux essentiels auxquels il a droit. C’est un défi de taille. Certains groupes de la population ont de fait plus facilement accès aux services que d’autres. »

Projet MediPrima 
MediPrima est le système informatisé qui permet la gestion électronique des décisions de prise en charge de l’aide médicale par les CPAS. Ce système couvre tout le cycle des décisions d’aide médicale prises par les CPAS, depuis leur création dans une base de données jusqu’à leur utilisation par les prestataires de soins. Les décisions électroniques sont accessibles en permanence à ceux qui, dans le processus de l’aide médicale, doivent les consulter. Les dispensateurs de soins peuvent ainsi facturer leurs prestations aux bons débiteurs en indiquant les bons montants.

Projet Housing First
En Belgique, le modèle Housing First a été testé à partir de septembre 2013 dans le cadre de l’expérimentation Housing First Belgium (HFB). Pendant plus de 3 ans, une équipe d’évaluation a comparé l’évolution de locataires accompagnés par les équipes HFB à celle de personnes sans-abri recourant au système d’aide classique. Le but était de mettre en évidence les conditions d’implémentation (en termes d’efficacité et d’efficience) des pratiques Housing First en Belgique selon une logique d’evidence based policy. Depuis juin 2016, les Régions s'investissent et permettent le maintien des pratiques Housing First dans les villes pionnières ainsi que leur développement et leur expansion.

Projet MIRIAM
MIRIAM est un projet d’empowerment de femmes en situation de monoparentalité bénéficiaires d’un revenu d'intégration (ou de son équivalent). Grâce à un accompagnement intensif, ce projet entend renforcer leur empowerment, briser leur isolement social et réduire la pauvreté, en prêtant une attention particulière à l’intégration socioprofessionnelle de ces mamans qui se sentent souvent désemparées.

Des case managers spécifiquement engagés pour cette fonction assurent un accompagnement collectif et individuel intensifs dans une perspective holistique et sensible au genre. Ce projet allie information, participation, connaissance et usage de ses droits, orientation vers les services d’aide et d’assistance ainsi que formation. Le développement d’un sens critique, le chemin vers le changement, la confiance en soi font aussi partie de l’accompagnement mis en place.

Le projet est suivi méthodologiquement à des fins d’évaluation de son impact. Il est implémenté dans les CPAS de Namur, Charleroi, Molenbeek-Saint-Jean, Leuven et Gent. Les activités réalisées dans le cadre du projet ont démarré le 15 octobre 2015 avec un financement prévu jusque fin 2017.

Culture d’entreprise
Le SPP Intégration sociale est une jeune organisation à la structure transparente, composée de services abordant des thématiques diverses. Travailler au SPP, c’est travailler dans un environnement dynamique et bilingue.