Chantal

Chantal

Médecin manager de qualité absentéisme

Quelle est votre fonction au sein du SPF ?

J’ai une fonction mixte, une moitié de ma fonction est consacrée aux expertises médicales et pour l’autre moitié, je m’occupe de l’absentéisme en tant que manager de qualité médicale absentéisme. Mon travail pour la deuxième partie de la fonction consiste en la coordination des médecins contrôleurs, la rédaction de certaines directives et la réponse aux administrations dans le cadre des questions sur l’absentéisme.

J’ai donc deux types de clients, à la fois les patients que je reçois et les administrations affiliées au Medex au niveau de l’absentéisme.

Mon travail se fait principalement à Bruxelles, mais il arrive que j’ai des déplacements à Namur ou à Charleroi par exemple.

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre travail ?

Ma fonction est très variée ; j’ai des tâches différentes, des législations différentes, je dois faire preuve de modes de raisonnement différents. Par exemple les consultations sont basées sur une relation avec le patient, tandis que la tâche de manager implique un travail en collaboration avec mes collègues et ma hiérarchie. C’est très enrichissant d’alterner les deux fonctions, c’est une véritable gymnastique de l’esprit.

C’est d’ailleurs le contenu de cette fonction qui m’a convaincue de venir travailler au SPF SPSCAE. 

Quelles sont les valeurs que vous trouvez importantes dans votre vie et que vous retrouvez dans votre travail au sein du SPF ?

Depuis que je travaille ici, j’en ai appris énormément sur le développement durable. Le fait de trier, de ne pas gaspiller, de faire attention à l’environnement en général. Tous ces petits gestes du quotidien que j’applique désormais aussi à la maison. C’est devenu une valeur grâce à l’enseignement que j’ai reçu au SPF.

Conseilleriez-vous à une autre autre personne de venir travailler au sein de votre SPF et pourquoi ?

Oui, je l’ai d’ailleurs déjà conseillé à certains de mes proches ! Travailler au sein du SPF SPSCAE offre une vraie stabilité et une possibilité de concilier vie professionnelle et vie familiale notamment grâce à l’horaire flexible et au télétravail.

Cependant, en tant que médecin, il faut se rendre de compte qu’il y a perte au niveau du curatif et de la thérapie. L’application de la médecine au niveau privé et au niveau d’un SPF n’est pas la même. On peut toutefois combiner les deux, mais il faut alors savoir gérer son temps.

Le principal est d’être motivé par son travail. Personnellement, j’ai voulu venir travailler au SPF SPSCAE car le contenu de la fonction que l’on me proposait m’intéressait vraiment.

Il faut aussi savoir intégrer son statut au niveau fédéral. À mon arrivée ici, j’ai pu visiter les autres départements ce qui m’a permis de me sentir comme faisant partie de l’institution à un niveau global. Ça m’a aussi donné une idée de ce que font mes patients qui viennent d’un autre département, comme d’avoir vu la mission liée à la protection des animaux exotiques, j’ai trouvé ça passionnant malgré le fait que ça n’avait rien à voir avec ma fonction.