Sophie Moris

Sophie Moris
Parlez-nous de votre job…

Ma fonction consiste à collaborer à l'adaptation constante de la réglementation relative au statut administratif (conditions de travail, congés…) et au statut pécuniaire (salaire, primes…) du personnel fédéral, à veiller au maintien de sa cohérence ainsi qu'à en faciliter l'application. Dans ce cadre, je réponds à des questions juridiques d'interprétation des plus diverses provenant des différents services publics fédéraux, d'ambassades, du Parlement ou encore de citoyens.

Je suis également amenée à défendre les propositions d'adaptation dans des groupes de travail, à opérer des contrôles administratifs de textes règlementaires, à assurer des formations sur le statut… Les dossiers que je traite sont très variés et résolument intéressants. Ils nécessitent de la recherche, de l'analyse, de l'argumentation et de la rigueur.

Quel a été votre parcours avant de rejoindre votre employeur actuel ?

J'ai connu le statut d'indépendant et celui d'employé avant de me décider à entrer dans la fonction publique.
J'ai en effet d'abord été avocate durant 5 ans pour travailler ensuite dans le secteur privé. Le métier d'avocat est très grisant mais il est très prenant et est dès lors difficilement conciliable, selon moi, avec une vie de famille.
Mon emploi de juriste dans le secteur privé vers lequel je m'étais ensuite dirigée ne m'offrait aucune perspective de carrière.

Quelle a été la procédure de sélection ?

Je me suis inscrite à une sélection de Selor pour une fonction d'attaché (juriste) de niveau A au SPF P&O. J'ai alors passé le test du « bac à courrier » et une épreuve orale visant à tester mes connaissances et compétences en droit social et administratif, matière qui ne m'était pourtant plus très familière.
C'est ainsi que j'ai réorienté ma carrière mais avec, cette fois, l'assurance de possibilités d'aménagement d'horaires si nécessaires et de nombreuses possibilités d'évolution.

Travailler pour votre employeur actuel… Est-ce un avantage, selon vous ?

Bien que mon employeur soit des plus sympathique, je pense que l'avantage principal de ma situation professionnelle actuelle est avant tout lié à mon statut d'agent de l'État. Outre la sécurité d'emploi qu'il garantit, il offre en effet de multiples possibilités de promotions, de mobilité et de formations. Par ailleurs, par son côté transversal, le SPF P&O me permet d'avoir un vaste aperçu de la fonction publique.