Jurgen Mertens

Blueguy

Quel a été votre parcours avant d’exercer votre fonction actuelle ?

Après plusieurs expériences professionnelles, j’ai postulé via Selor pour la fonction d’assistant de sécurité-accompagnateur. J’ai commencé à travailler en tant que contractuel au centre fermé de Merksplas et deux ans plus tard, j’ai eu l’opportunité de devenir statutaire. En 2005, j’ai postulé, toujours via Selor, pour la fonction d’assistant de sécurité-coordinateur et lorsqu’une place s’est ouverte en 2007, j’ai sauté sur l’occasion.

En quoi consiste votre tâche ici ?

Je coordonne le fonctionnement quotidien du centre : je contrôle le bon déroulement des tâches et procédures, je dirige le personnel de sécurité… Notre équipe se compose d’une dizaine de coordinateurs et il faut qu’il y en ait toujours un présent, y compris le week-end. Nous travaillons dans un centre fermé et nous devons donc tous porter un uniforme, mais nous essayons que les contacts avec les résidents et les collègues restent aussi informels que possible.

Comment se déroule la vie à Merksplas ?

Les résidents du centre sont des personnes en séjour illégal en Belgique qui sont retenues ici en attendant d’être rapatriées. En moyenne, ils séjournent environ un mois au centre, même si cette période peut varier. Actuellement, le centre peut héberger une centaine de personnes, mais avec la réouverture dans le courant de 2015 de l’aile qui a été modernisée, nous disposerons d’une soixantaine de places supplémentaires.

Quelles sont les compétences requises pour pouvoir exercer convenablement cette fonction ?

Pouvoir bien s’entendre avec les autres est primordial, qu’il s’agisse des résidents ou des collègues. Mon rôle est de veiller au bon fonctionnement quotidien du centre, et pour ce faire, il faut être capable de diriger des personnes et de résoudre des problèmes. Il faut en outre faire preuve de flexibilité car les tâches sont diverses et il faut parfois remplacer des collègues absents le week-end.