Jean Huys

Jean Huys
Parlez-nous de votre job…

Je suis responsable de la communication interne et externe du Conseil du Contentieux des Etrangers (CCE) et suis notamment chargé de rédiger des newsletters, d'écrire certains discours, et de répondre à des questions parlementaires. Lorsque la CPRR est devenue, en 2007, le CCE, toute la communication a dû être entièrement pensée et créée. J'ai donc participé à l'élaboration du logo, du style maison, du développement du site Internet,… C'est un emploi très varié qui correspond tout à fait à mon tempérament et qui me permet de m'épanouir. En effet, même si ça ne se voit pas forcément, je suis malvoyant, et dois donc parfois adapter mon travail à cet état.

Quel a été votre parcours avant de rejoindre votre employeur actuel ?

Après des études en droit à Namur et à Leuven, j'ai fait le barreau à Anvers.
J'ai décidé de changer de carrière afin de ne pas travailler uniquement avec des écrits. Je suis donc entré en 2002 à la Commission permanente de recours pour les réfugiés (CPRR). Et ma fonction a rapidement évolué vers des tâches de communication.

Travailler pour votre employeur actuel … Est-ce un avantage, selon vous ?

J'apprécie énormément la flexibilité des horaires. C'est un avantage important. Je nommerai ensuite la facilité d'accès de nos bureaux tout neufs.
J'apprécie aussi l'ouverture d'esprit de ma hiérarchie et de mes collègues face à mon handicap. Dès mon entrée en service, l'un de mes supérieurs m'a envoyé des mails avec une police de caractère plus grande afin de me permettre de lire plus facilement. J'ai été très sensible à cette précieuse attention.

Quelle a été la procédure de sélection ?

J'ai passé un test via le Selor en 2002. Il s'agissait d'une procédure contractuelle. Je suis statutaire depuis 2008. J'ai pu bénéficier d'une adaptation pour passer mon examen statutaire. J'ai eu plus de temps pour préparer l'écrit et les textes légaux ont été imprimés en plus grand. D'ailleurs, pour l'anecdote, les feuilles étaient trop grandes et donc pas forcément facile à manipuler. J'en garde un souvenir amusé.