Sylvie Decoster

Sylvie Decoster 3

Pouvez-vous nous dérire brièvement votre tâche au sein du SPF ?

Je travaille pour le service Etudes de l’Observatoire des PME de la Direction générale Politique des PME.  Je réalise des analyses ou contribue à leur réalisation dans des domaines qui touchent aux PME (facturation électronique, entrepreneuriat féminin, ...). Ces analyses peuvent servir à informer les intéressés et à formuler des propositions de politique au ministre compétent pour les PME.

Je traite aussi des questions (parlementaires), rédige des articles pour la publication ‘Focus’ de l’Observatoire des PME et le Carrefour de l’Economie, donne des présentations et représente la DG Politique des PME au niveau national dans différents comités et lors de journées d’études. Ainsi, je siège notamment au Comité d’Analyse d’Impact pour le test PME des réglementations fédérales.

Les trois services de l’Observatoire des PME sont entremêlés. Le service Etudes a par exemple collaboré, sous la direction du service Politique internationale, à une étude sur le test PME au sein des Etats membres de l’UE.
De même, les recherches effectuées au service d’études permettent parfois de produire des informations statistiques ou des adresses de contact qui peuvent être intéressantes pour le service Data-analyses. Les deux autres services livrent aussi souvent des informations au service Etudes.

Que trouvez-vous intéressant dans votre fonction ?  

Nous travaillons au service Etudes aussi bien en équipe que de manière autonome. Nous traitons des thématiques diverses liées aux PME et travaillons souvent avec des personnes internes ou externes au SPF Economie. Lors des réunions (d’équipe) avec le chef de service, les projets sont attribués et les problématiques examinées. J’ai la possibilité d’approfondir mes connaissances grâce aux formations. Enfin, les horaires variables et le télétravail me permettent de combiner harmonieusement vie professionnelle et vie privée.

Quels sont les aspects difficiles de votre métier ?

Les analyses doivent permettre à la hiérarchie politique de prendre des décisions stratégiques, mais les choix politiques varient en fonction du ministre compétent.

Quelles sont, selon vous, les compétences (les connaissances, les aptitudes sociales et le savoir-faire) indispensables pour exercer cette fonction ?

L’envie d’apprendre et l’esprit critique. Pouvoir transmettre des informations correctes, précises et fiables au client requiert un important travail de recherche. De bonnes connaissances du français et de l’anglais sont également un atout.

Pourquoi avez-vous choisi le SPF Economie ?

Les tâches proposées s’inscrivent dans le prolongement de mes études. Mon choix s’est porté sur l’administration étant donné qu’elle est au service de l’intérêt général. Au service Etudes, je peux contribuer à la mise en place des conditions essentielles favorables à la création et à la croissance des PME.

Décrivez en quelques mots une journée de travail normale.

Je commence par parcourir mes e-mails et la presse. Mon chef de service me demande ensuite de répondre à une question d’un collègue, d’un entrepreneur, d’un étudiant ou d’un citoyen. J’effectue les recherches en ligne nécessaires et contacte d’autres services du SPF Economie ou d’autres SPF pour obtenir des renseignements spécialisés. 

J’étudie et j’analyse les problèmes actuels liés aux PME et assure le suivi des études que nous avons sous-traitées.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux futurs collaborateurs ?

Se créer un réseau de personnes de contact capables de vous aider à trouver les bonnes informations.