Geoffrey Braconnier

Geoffrey_Braconnier

Parlez-nous de votre job…

Je travaille comme contrôleur technique au sein du service de contrôle Métrologie Sud Cellule pesage. Ce service appartient à la Direction de la qualité et de la sécurité. Dans mon rôle de contrôleur technique en métrologie, je vielle à ce que les instruments de mesures utilisés dans le circuit économique soient conformes à la réglementation.        

Quel a été votre parcours avant de rejoindre votre employeur actuel ?

J’ai eu un parcours très varié. J’ai suivi un graduat en Agronomie dans une haute école. J’ai travaillé ensuite dans le secteur privé comme agent technico-commercial et comme moniteur dans une entreprise de travail adapté. Par la suite, je suis entré comme contractuel au ministère de la région de Bruxelles Capitale où j’ai occupé une fonction de contrôleur et de conducteur de travaux pour la direction Gestion et Entretien des Voiries.

Travailler pour votre employeur actuel … Est-ce un avantage, selon vous ?

Oui, c’est un avantage car cela m’a permis de connaître un secteur d’activités qui m’était totalement inconnu . C’est un challenge et c’est très enrichissant d’un point de vue personnel. La possibilité d’évoluer que ce soit par les formations ou par les possibilités d’accession à un niveau supérieur, permet d’enrichir sa carrière professionnelle par l’acquisition de nouvelles connaissances et/ou de tâches.

Quelle a été la procédure de sélection ?

J’ai répondu à une offre parue sur le site du Selor. La sélection s’est faite en trois étapes : un screening au sein du Selor, un test écrit et une interview. Au terme de cette procédure de sélection, une liste de lauréats a été établie. Je suis sorti premier lauréat. Ceci m’a permit d’être prioritaire à l’engagement.

Vous souvenez-vous de votre premier jour de travail ? Ou voulez-vous partager une anecdote particulière ?

J’ai très vite été intégré dans l’équipe. L’ensemble des collègues étaient présents pour répondre à toutes mes interrogations. J’ai commencé par intégrer la réglementation spécifique. Ceci s’est suivi par des formations et des visites sur le terrain.