Annelies De Schrijver

Annelies_Deschrijver

Pouvez-vous nous décrire brièvement votre tâche au sein du SPF ?

Je travaille comme statisticienne pour l’enquête SILC auprès de la Direction générale Statistique. Dans ce cadre, j’analyse comment nous pouvons utiliser les bases de données administratives pour cette enquête afin de ne plus devoir demander une partie des données aux personnes interrogées. Je travaille en outre avec mes collègues aux tâches quotidiennes de cette enquête.

Que trouvez-vous intéressant dans votre fonction ?

J’aime les chiffres et les analyses statistiques. J’aime chercher des solutions différentes aux problèmes, procéder à l’analyse statistique de chaque option, faire le reporting de mes trouvailles et en discuter avec mes collègues. Au sein du SPF, je peux réaliser ses tâches quotidiennement. Ma fonction est très variée tant d’un point de vue du contenu que des statistiques.

Quels sont les aspects difficiles de votre métier ?

L’enquête SILC est réalisée dans de nombreux pays européens et est coordonnée par Eurostat, le service statistique de la Commission européenne. Cette dimension internationale est intéressante, mais elle demande en même temps de nombreuses mises au point. Par conséquent, nous travaillons énormément en amont sur les modules de l’enquête (environ deux ans avant de la lancer). Il faut suivre de près les préparatifs et les discussions pour plusieurs années en même temps. Je ne travaille pas au SPF depuis longtemps. C’est donc pour moi encore un défi à relever.

Quelles sont, selon vous, les compétences (les connaissances, les aptitudes sociales et le savoir-faire) indispensables pour exercer cette fonction ?

Le plus important est une bonne base statistique et évidemment aussi l’intérêt pour les analyses statistiques. J’acquiers les compétences plus spécifiques essentiellement sur le tas avec mes collègues plus expérimentés.

Pourquoi avez-vous choisi le SPF Economie ?

Je suis criminologue. Il ne s’agit, en effet, pas d’un choix évident. Dans ma fonction précédente, je réalisais principalement des analyses statistiques criminologiques. Lorsque mon contrat est arrivé à échéance, j’étais certaine de vouloir poursuivre dans le domaine de la statistique. Existe-t-il pour cela un meilleur endroit que la direction générale Statistique ? Je travaille ici au sein de la direction thématique Société, et plus particulièrement sur les thèmes pauvreté et conditions de vie. Ces sujets correspondent très bien à mes centres d’intérêts.

Décrivez en quelques mots une journée de travail normale

C’est difficile. Chaque journée est différente. Ma tâche principale consiste à analyser les données administratives et de les comparer aux données SILC. Cette mission se déroule en plusieurs phases : Je procède d’abord à l’étude du contenu du concept à mesurer, ensuite j’essaie de l‘opérationnaliser à l’aide des données administratives pour enfin le comparer au concept SILC.  Cela demande quelques semaines de travail. Ensuite, le cycle recommence, mais pour un autre concept. L’enquête SILC a elle aussi un cycle, à savoir un cycle d’un an. Au début, je travaille à l’élaboration des questionnaires. Plus tard dans le cycle, je me concentre davantage sur la diffusion des résultats.

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous aux futurs collaborateurs ?

Ne vous laissez pas effrayer par les aspects techniques de la fonction (par exemple, j’avais très peu d’expérience avec le logiciel SAS). Au SPF, vous pouvez toujours compter sur l’aide de vos collègues plus expérimentés.