Amélie Turchet

Amélie Turchet

Pouvez-vous décrire, en quelques mots, votre mission au sein du SPF ?

Je suis inspecteur au sein de la cellule Veille sur Internet (Direction générale de l’Inspection économique).  Ma mission est de contrôler les pratiques commerciales (sur Internet, applications ou via des services SMS) afin qu’elles soient en conformité avec la réglementation économique en vigueur.

Que trouvez-vous intéressant dans votre métier ?

Le secteur des nouvelles technologies est un domaine très intéressant. Je suis régulièrement confrontée à l’émergence de nouvelles pratiques commerciales mises en place par les entreprises.  Ces nouvelles pratiques ne disposent pas toujours de cadre juridique clair. J’ai donc l’opportunité de participer à des discussions ou des groupes de travail afin de mettre en place un cadre juridique adéquat. En étant au premier plan, j’ai l’opportunité de pouvoir exposer les problèmes rencontrés lors des contrôles et de proposer des solutions.

L’aspect « protection du consommateur » est également un aspect de mon métier que je trouve très important. En contrôlant les entreprises (e-commerce, pratiques SMS, applications) afin qu’elles respectent la législation et en prenant les mesures adéquates, la protection des consommateurs est renforcée.

Quels sont les aspects les plus complexes dans votre métier ?

Les nouvelles technologies sont,  par définition,  en constante évolution. Il n’existe pas toujours un cadre juridique clair pour entourer ces nouvelles pratiques. Heureusement, nous disposons d’excellents juristes au sein de l’Inspection économique. Nous collaborons également avec la Direction générale de la règlementation économique. 

Selon vous, quelles sont les compétences (des savoirs, savoir-être et savoir-faire) indispensables pour exercer ce métier ?

Il faut être à la fois autonome et savoir travailler en équipe. En effet, l’échange d’informations entre collègues de la même équipe ou de différents services est primordiale pour arriver à faire des liens entre les différentes pratiques.

Il faut être capable de s’auto développer, d’être en recherche constante de nouvelles connaissances dans le domaine des nouvelles technologies.

Il faut être intègre, respecter ses engagements et la confidentialité des données.

Il faut savoir faire face aux imprévus parfois dans l’urgence.

Il faut un bon esprit d’analyse pour recouper les données d’enquêtes, faire des liens, trouver de nouvelles pistes de recherche d’informations.

Pourquoi avoir choisi le SPF Economie pour exercer ce métier ?

Le SPF Economie, comme employeur, rencontre à la fois mon intérêt pour le monde de l’entreprise et mon sens du service. Participer à la mise en place d’un marché équilibré et compétitif tout en respectant et en protégeant le consommateur me permet au quotidien d’allier des compétences à la fois orientées « clients » et « résultats ».

Décrivez brièvement une journée ordinaire de travail.

Toutes mes journées de travail sont différentes. Beaucoup d’imprévus peuvent survenir dans une journée. Toutefois, sous mon rôle de coordinatrice de l’équipe, je commence ma journée par regarder les nouveaux signalements reçus et je les répartis parmi les agents pour traitement. Je vérifie également les dossiers traités par l’équipe.

En tant que représentante de la cellule veille sur Internet, je participe à des groupes de travail ou des réunions avec d’autres autorités.

Lorsque je n’ai pas de réunion, je prends des initiatives afin de résoudre des problèmes que peuvent rencontrer mes collègues dans la résolution de dossiers plus complexes ou pour lesquels une procédure de travail n’est pas encore définie.

Je consacre également du temps à la transmission des  informations  afin que toute l’équipe soit correctement informée des actions en cours ou des projets en développement au sein de notre service.

Je reçois aussi des questions « Presse » ou des questions parlementaires. Il faut alors rassembler l’information en contactant parfois divers services et rédiger la réponse.

Avez-vous un conseil  à donner aux futurs collaborateurs ?

Ne restez jamais sur vos acquis. Continuez à enrichir et diversifier vos connaissances.