Alexandre Daras et Sébastien Schmit

Alexandre Daras et Sébastien Schmit

Attaché et assistant social

Nous avons rencontré Alexandre Daras et Sébastien Schmit. Ils travaillent tous deux au Service des Pensions. Ils nous expliquent le rôle important des collègues lorsqu’on change de fonction au sein de la même organisation.

Racontez-nous brièvement votre parcours

Alexandre : « J’ai commencé ma carrière fédérale au service social du Service des Pensions (Medisoc). Après 1,5 ans, j’avais envie d’autre chose, de tâches plus concrètes, je voulais découvrir de nouvelles matières. J’ai eu l’occasion de changer de fonction et j’occupe à présent un poste d’attaché au sein de la direction opérationnelle du Service du Personnel. »
 
Sébastien : « J’ai d’abord été assistant social pendant 9 ans et ensuite adjoint à la direction pendant 3 ans au service social collectif de l’ORPSS (ex-ONSSAPL). Suite à une réorganisation des services et une scission de l’ORPSS en trois organisations, j’ai rejoint le Service des Pensions fin 2016. »
 

Comment le changement s’est-il passé pour vous ?

Alexandre : « J’ai d’abord pu prendre le temps de former et d’informer mon successeur par rapport aux différents dossiers… qui s’est avéré être Sébastien. »

Sébastien : « C’est vrai. Je travaillais depuis peu au Service des Pensions quand la fonction d’Alexandre en tant que responsable du service médicosocial est devenu vacante. Je l’ai d’ailleurs vue sur l’Intranet. J’ai postulé sans hésiter. Après 12 ans dans le même domaine, j’avais envie de changement. Je maîtrisais le volet social grâce à mon expérience et à ma formation, mais j’ai dû découvrir le volet médical, qui était totalement nouveau pour moi. Les procédures étant également très différentes par rapport à l’organisation où je travaillais précédemment, le soutien de mes nouveaux collègues a été précieux. »

Alexandre : « J’ai également eu la chance d’être accompagné dans le changement tant par ma nouvelle équipe, que la hiérarchie ou encore mes collègues. J’ai pu me familiariser avec mon nouvel environnement de travail et les nouvelles matières sans pression. Et je n’ai pas tout à fait lâché mon ancien travail. En effet, avec Sébastien, nous travaillons encore en duo pour certaines tâches. »