Jean-Marc Linden

Jean-Marc Linden
Parlez-nous de votre job…

En tant que prévisionniste à l'Institut Royal de Météorologie, je fais les prévisions météorologiques et les répercute ensuite vers le public, les médias et éventuellement les services publics. J'écris également les bulletins destinés au site web de l'IRM. 

Quel a été votre parcours avant de rejoindre votre employeur actuel ?

Géologue de formation, j'ai travaillé pendant environ huit ans dans le domaine de la géophysique, de l'hydrogéologie et du forage. 

Travailler pour votre employeur actuel … Est-ce un avantage, selon vous ?

Oui, pour une simple raison: le travail est passionnant ! Analyser une situation météorologique et prévoir ce qui va se passer durant les prochains jours n'est jamais routinier. Les autres avantages sont nombreux: je citerais un superbe cadre de travail, l'évolution incessante des techniques de prévisions, la stabilité de l'emploi, un horaire décalé, ... Et puis je sais toujours le temps qu'il va faire ! 

Quelle a été la procédure de sélection ?

Après avoir participé à une réserve de recrutement, je suis entré à l'IRM en octobre 2000 comme observateur météo (contractuel), pour effectuer le remplacement d'un agent en pause carrière. Ayant suivi une formation (notamment à Météo-France et au DWD), je suis devenu prévisionniste en 2002. Les contrats annuels se sont succédés jusqu'en 2008 où un poste statutaire s'est ouvert au Bureau du Temps. J'ai pu participer à la sélection et suis devenu « expert technique » statutaire après ma période de stage, en octobre 2009.