Philippe Van Hecke

Philippe Van Hecke

System and Network Engineer

Parlez-nous de votre job…

Je suis Ingénieur System et Réseau mais aussi Chef de projet chez Belnet. Essentiellement, mon travail est d’essayer de développer de nouveaux services pour les utilisateurs et maintenir les services qui sont déjà en place. Je dois donc assurer le support de ces services.

Ce sont des services qui sont développés au-dessus du réseau de Belnet, fourni par nos collègues de l’unité Réseau et je travaille donc pour la division de ces services. C’est un job intéressant car il me permet de toucher à de la haute technologie à tous les niveaux et dans différents domaines : que ce soit au niveau réseau, au niveau applicatif, des concepts, … Aussi, on travaille dans un contexte international avec l’ensemble des autres réseaux de recherche qui ont les mêmes problématiques et/ou services à développer. Avec nos pairs européens, on essaye de mutualiser et de partager notre savoir. C’est d’ailleurs un des aspects qui rend mon travail intéressant.

Quel a été votre parcours avant de rejoindre Belnet ?

En fait, depuis l’âge de 5 ans, je savais que je voulais faire soit de l’informatique, soit de l’électronique. J’ai donc commencé par faire de l’électronique et puis après, j’ai commencé une licence en informatique à l’ULB.

Ensuite, j’ai commencé à travailler comme développeur dans une boite spécialisée dans l’édition électronique au niveau de l’information financière et commerciale. Evidemment, à l’époque, le web n’était pas du tout ce qu’il est aujourd’hui ! C’était l’Internet à ses balbutiements et pour l’époque on peut dire que j’ai construit de belles choses. Après cette première expérience, j’ai travaillé une courte période au Comité Européen de Normalisation en tant qu’Ingénieur System. Ce qui est atypique, c’est que j’ai finalement quitté ce poste pour retourner chez mon premier employeur pour une dernière mission. Et c’est après cette dernière mission que j’ai atterri chez Belnet. Aujourd’hui, ça va faire un peu plus de 13 ans que je travaille chez Belnet que j’ai vraiment connu à ses débuts, quand il n’y avait que 6 ingénieurs, 4 administrateurs et j’ai pu voir toute la construction et l’évolution de Belnet. 

Travailler pour Belnet … Est-ce un avantage selon vous ?

Pour moi, l’avantage, c’est d’être dans un environnement de haute technologie, et ce, même si c’est un environnement public. C’est justement parce que c’est un environnement public que c’est intéressant : notre but n’est pas de faire du profit mais de rendre un service de la meilleure qualité qui soit. Et je n’ai pas cette pression liée à la rentabilité pour pouvoir fournir ce service. Il y a également, dans le cadre de mon travail,  toute une flexibilité au niveau des horaires et un équilibre avec ma vie privée et mon travail qui est idéal. Tous ces éléments font que je me sens bien chez Belnet. 

Comment vivez-vous la collaboration avec vos collègues ?

Comme moi j’ai 13 ans d’ancienneté chez Belnet, je connais son évolution et je pense qu’au sein de chacune des équipes, l’ambiance est bonne tout comme l’ambiance globale. Maintenant nous devons évoluer vers une structure où la collaboration doit être encore plus importante. Je pense qu’on acquiert une certaine grandeur et qu’on se situe aujourd'hui dans une transition importante… Mais on évolue, on est en mouvement perpétuel, en évolution perpétuelle et ça c’est très positif ! 

De quel projet ou réalisation êtes-vous fier ?

La réalisation dont je suis vraiment le plus fier, c’est eduroam. C’est un exemple parfait de la collaboration à l’échelle européenne. Ce service offre à tout utilisateur, étudiant ou chercheur, un accès simple et sécurisé aux réseaux sans fil de sa propre institution, mais aussi de toutes les autres institutions participantes! J’en suis vraiment fier car tous les jours, de nombreux étudiants utilisent ce service et ça correspond vraiment typiquement à la philosophie pour laquelle j’ai aussi voulu rentrer chez Belnet. C’est-à-dire, fournir  un service pour une communauté, des étudiants et de la recherche dans ce cas-ci, et de fournir un travail pour les supporter dans leurs activités quotidiennes en leur donnant un outil informatique fiable. Eduroam rentre dans cette perspective et pour moi c’est le projet le plus abouti que j’ai fait chez Belnet et dont je suis le plus fier.