Didier Galand

Didier Galand
Pourquoi trouvez-vous ce travail intéressant ?

Il s'agit d'un travail assez varié, chaque dossier a ses petites particularités ce qui fait qu'il n'y a pas vraiment de routine. La législation des allocations familiales est assez complexe et l'esprit d'équipe, l'entraide entre collègues sont très développés chez nous. Il y a toujours quelqu'un de disponible vers qui se tourner pour les cas les plus difficiles et on apprend de nouvelles choses chaque jour.

Outre mes contacts avec les clients, je collabore au quotidien avec d'autres services (les CPAS, les administrations communales, les autres caisses d'allocations familiales,…), le travail est donc varié.

Y a-t-il également des aspects moins agréables ?

Comme dans tout service en contact direct avec la population, on a parfois affaire à des gens énervés ou qui ont du mal à nous fournir les informations nécessaires. Au début c'est parfois un peu déstabilisant mais on s'y fait et avec un peu de patience et de psychologie, on s'en sort toujours.

La complexité de la législation et son évolution demandent un apprentissage permanent, il faut pouvoir gérer ça et ne pas s'endormir sur ses lauriers en croyant qu'on maîtrise les choses. Rien n'est figé.

Il y a des périodes un peu plus stressantes comme les jours de clôtures des paiements ou la réception en masse de formulaires de contrôles périodiques. La charge de travail est alors plus importante.

À quoi faut-il surtout être attentif dans votre travail ?

Nos allocataires attendent de recevoir les paiements qui leur sont dus en temps et en heure et de bénéficier de toutes les majorations auxquelles ils ont éventuellement droit. Il faut donc être rigoureux et proactif.

Avez-vous reçu une formation ?

Nous avons reçu une formation théorique en alternance avec le travail de bureau pendant plusieurs mois. Ainsi, nous pouvions directement appliquer les notions vues et aussi poser des questions concrètes en lien direct avec notre travail à nos formateurs. L'aide de collègues plus expérimentés est aussi très importante étant donné les nombreux cas particuliers qui existent.

La description d'une journée normale ou d'une mission ?

La journée se passe entre coups de fils, mails, traitement de courriers, nouvelles demandes et tâches générées par notre programme de gestion de dossier. Ça c'est pour la forme, le fond est chaque jour différent.

Avez-vous encore une anecdote pour conclure ?

Presque chaque dossier est une source possible d'anecdote mais je suis bien sûr tenu au secret professionnel...