Notre nouvelle campagne s’est construite autour des témoignages de 18 personnes issues de l’immigration. Dans de petites séquences vidéo, elles racontent leur histoire, et comment elles sont entrées dans les services publics.

Argentine, République démocratique du Congo, Liban, Afrique du Sud, Chili, Maroc, Ukraine, … nos services publics sont bien plus variés que ce que l’on croit.

Bannernewsmigration

Cliquez ici pour découvrir ces histoires ou consultez notre chaîne YouTube.

« Des exemples positifs »

« Trop de candidats issus de l’immigration doutent encore de leurs chances à se construire un avenir », déclare Els Daems. « Nous souhaitons que ces personnes qui racontent leur histoire dans le cadre de notre campagne deviennent des exemples pour les candidats issus de l’immigration, et voulons les encourager à postuler dans l’administration. L’administration fédérale doit, plus que jamais, être le reflet de notre société multiculturelle. »

Même si vous n’êtes pas belge, vous pouvez devenir fonctionnaire

Venir à bout des préjugés, c’est aussi balayer les malentendus. Pour la majeure partie des postes proposés dans l’administration, il n’est pas indispensable d’être belge. Pour les emplois statutaires, tous les candidats citoyens des pays de l’Espace économique européen et de Suisse entrent en considération. La nationalité belge n’est obligatoire que pour les fonctions relatives à l’exercice de l’ordre public. Pour les emplois contractuels, la nationalité n’a aucune importance. La seule condition étant que les candidats maîtrisent au moins une des deux langues nationales.