Via ‘Le changement de carrière le plus radical’, Selor et Metro se sont mis à la recherche d’histoires inspirantes de personnes audacieuses qui ont totalement chamboulé leur travail et leur vie. De directeur à traiteur, de sociologue à réflexologue plantaire … les changements les plus audacieux ont été passé en revue. Le vainqueur, Johan Aerts, a abandonnéson job de gestionnaire de relations auprès d’une grande banque après plus de 25 ans de carrière  pour devenir safety manager du circuit automobile de Spa-Francorchamps.

Pas jusqu’à mes 65 ans

Johanartikel1

Johan: “J’ai mené une belle carrière au sein d’une grande banque belge pendant 28 ans, jusqu’à la première crise bancaire, avec ensuite des fusions d’agences et un nouveau descriptif de fonction. Je me suis demandé si je voulais faire ce métier jusqu’à mes 65 ans. La réponse était non … Dans mes loisirs, je passais pas mal de temps dans le milieu de l’automobile et des courses. Lorsque j’ai repéré une offre d’emploi pour un ‘safety manager’ pour le circuit de Francorchamps, j’ai tout de suite posé ma candidature et j’ai été engagé.”

Comme un enfant dans un magasin de jouets

“Je suis passionné par les courses de voitures depuis des années et je passais régulièrement mes week-ends sur le circuit automobile de Zolder en qualité de ‘safety marshal’. Ou j’y prenais le volant car dans les années nonante, j’ai participé à des courses d’endurance. Ici, sur le circuit de Spa-Francorchamps, je rencontre presque quotidiennement d’autres organisateurs et je vois à chaque fois de nouveaux bolides sur la piste. C’est tout simplement fantastique, je me sens parfois comme un enfant dans un magasin de jouets. Je conseille donc à ceux qui remettent parfois leur job en question : ne rêvez pas d’une autre vie, mais faites en sorte que votre rêve devienne une réalité.”

Travail saisonnier

Johanartikel2Johan: “J’admets que ma vie a changé du tout au tout. A commencer par les déplacements, actuellement je parcours 90 km matin et soir, et cela souvent 7 jours sur 7. Entre le 15 mars et le 15 novembre, le circuit tourne à plein régime et propose chaque jour un programme différent. Cela signifie de longues semaines et un travail acharné, mais en période hivernale les choses se calment et j’ai l’occasion de prendre des vacances.”

 

La passion comme fil rouge

Johan a remporté une grande majorité des voix lors du concours et pense en connaître la raison: “De la Flandre à la Wallonie, du secteur bancaire vers le monde automobile et cela dans une tout autre fonction, c’est assurément un grand tournant de carrière. Mais, je pense que c’est surtout mon enthousiasme qui a séduit les gens. Je ne parle pas d’un travail, je parle de ma passion. C’est d’ailleurs ma fille qui m’a incité à participer à ce concours.”