Selor a publié son rapport pour l’année 2014. Cette année étant placée sous le signe des restrictions budgétaires, il est logique que le nombre d’offres d’emploi n’augmente pas ou à peine. Cependant, plus de candidats que jamais ont passé des tests de sélection chez Selor, ce qui est en partie dû à une augmentation du nombre de sélections d’accession. Il faut y voir la preuve que 2014 était clairement placée sous le signe de la valorisation du talent interne.

Valorisation du talent interne

Le nombre de candidats screenés s’élevait à 96.672, soit une augmentation de 25% par rapport à 2013. Cela s’explique par le fait que, le nombre de nouveaux engagements étant limité en 2014, on a misé sur les promotions pour optimaliser le talent présent dans l’organisation. Les fonctionnaires fédéraux qui veulent monter en grade doivent d’abord passer des tests d’accession chez Selor. En 2014, 11.234 personnes ont participé à ces tests, ce qui représente une augmentation de 55% par rapport à 2013.

Davantage de femmes dans les fonctions supérieures

Depuis qu’un arrêté royal de 2012 a prévu des mesures pour favoriser la présence de femmes dans les fonctions managériales, 36 top managers ont été nommés au total, parmi lesquels 15 femmes. Si l’on tient compte de l’année 2014 uniquement, les femmes occupent 9 des 20 fonctions de management. Selor organise chaque année le projet TopSkills, qui vise à encourager les femmes à participer à ce type de sélections. En 7 ans, la présence de femmes dans les fonctions à mandat (fonctions supérieures dans les services publics fédéraux) a augmenté de moitié : de 15,75 % à 23,71%. La représentation des femmes a aussi augmenté de moitié dans les fonctions-cadres (niveaux A3, A4 et A5) : de 22,61% en 2007 à 33,16% en 2014.

Une plus grande diversité : toujours une priorité

L’égalité des chances pour tous reste une devise pour Selor. Selor prévoit ainsi des aménagements raisonnables pour les tests ou les équipements de test afin de compenser les effets négatifs potentiels d’un handicap, un trouble ou une maladie. Cette approche porte ses fruits car, alors que le nombre total de candidats a diminué en 2014, le nombre d’aménagements raisonnables accordés a augmenté de 35% en un an : de 453 à 613. Ici aussi, Selor agit de façon proactive, par exemple avec la campagne ‘Handicapable!’ qui vise à engager davantage de personnes présentant un handicap dans l’administration.

Chiffres marquants et statistiques

  • Le site web de Selor a reçu plus de 6 millions de visites en 2014. Autre point positif : le nombre de visiteurs uniques a augmenté de 6,43% en 2014.
  • Selor renforce sa présence sur les médias sociaux : la page Facebook compte plus de 30.000 fans.
  • L’équilibre entre les candidats était parfaitement respecté : 50% d’hommes, 50% de femmes.
  • L’âge moyen d’un candidat chez Selor était de 34 ans.
  • Le gain d’efficience dû aux dispenses (les lauréats d’un test de sélection général sont par la suite dispensés de ce test pendant quelques années) s’élevait à 54%. En d’autres termes, sans ces dispenses, Selor aurait dû faire passer 54% de tests de sélection en plus.
  • Environ 80% des missions accomplies par Selor le sont pour des services publics fédéraux. L’an dernier, ce pourcentage était encore voisin de 86%.

Vous pouvez consulter le rapport complet ici.