Record de candidatures pour l’administration fédérale en 2013. Le nombre de candidatures l’an dernier s’élevait à 172.420. Soit environ 60.000 de plus par rapport à 2012.

Cette hausse s’explique notamment par la nature des offres d’emploi proposées l’an dernier. En effet, on y retrouve toute une série de postes qui ont attiré beaucoup de monde : assistants administratifs, call takers, douaniers, chauffeurs et personnel d’accueil. D’autres emplois ont également séduit de nombreux candidats : gardiens de prison pour le SPF Justice ou les masters et bacheliers pour le SPF Finances.

Des profils étroitement liées aux offres d’emploi proposées

Ainsi, en 2013, 42 % des candidats disposaient d’un master ou d’un bachelier alors que 39 % des offres d’emplois proposées par Selor concernaient ces niveaux d’étude. Les autres 61 % d’offres d’emploi visaient des profils disposant d’un diplôme de l’enseignement secondaire inférieur ou supérieur ; pour 58 % de candidats disposant de ces diplômes. Notons également que l’administration attire surtout les jeunes : 62 % des candidats ayant moins de 35 ans.

1.149 personnes ont également demandé des adaptations de procédure ou de poste de travail en raison d’un handicap, d’une maladie ou d’un trouble d’apprentissage.
Enfin, 10.008 candidats ont indiqué être d’origine allochtone (depuis février 2013, un candidat a la possibilité de signaler librement ceci dans son C.V. sur Mon Selor).

Des procédures de sélection plus efficaces

Depuis fin 2012, Selor utilise un nouveau modèle de screening pour ses procédures de sélection dans l’administration fédérale. Lors d’une première phase, les candidats passent des tests informatisés qui mesurent leurs compétences génériques. En cas de réussite, les candidats sont dispensés de ces tests durant une période de 3 ans. En 2013, Selor a ainsi accordé 35.501 dispenses, ce qui a un impact positif sur l’efficacité et la durée des procédures de sélection. 19.605 candidats ont par contre échoué à ces tests et ne peuvent pas postuler pendant 6 mois pour un emploi fédéral de même niveau.

En 2013, 2.768 nouveaux collaborateurs ont été engagés dans l’administration fédérale, soit 198 de plus qu’en 2012 (2.572). Malgré cette légère hausse, le contingent de collaborateurs dans l’administration a diminué, passant de 70.593 en 2012 à 69.359 fin 2013.

Vous pouvez télécharger le rapport complet ici.