Certains candidats sont surpris de découvrir qu'ils n'ont pas réussi un test chez Selor alors qu'ils ont obtenu pourtant un score supérieur à la moitié. Cet état de fait peut néanmoins s'expliquer par le fait que certains de nos tests soient 'normalisés'. Cela signifie que votre résultat est comparé aux résultats d'autres candidats.

Lorsque vous passez un test sur ordinateur chez Selor, vous obtenez un score brut pour ce test, sur base du nombre de réponses correctes. Mais ce score est parfois comparé aux résultats d'un groupe-test. Ce groupe-test est constitué d'au moins 200 candidats semblables à vous. Sur base de leurs résultats moyens, des normes sont établies. Celle-ci servent de référence à Selor qui peut ainsi interpréter immédiatement votre résultat et voir si vous réussissez mieux ou moins bien que votre groupe de référence.

Vous avez réussi, mais vous échouez quand même

Supposons que vous avez participé à un test et que vous y obtenez 60 sur 100. A première vue, c'est un bon résultat, mais si la moyenne de votre groupe de référence est 70, cela signifie qu'en fait vous n'avez pas vraiment bien réussi le test. Ceci apparaît alors dans votre résultat normalisé, qui sera dans ce cas-ci inférieur à 50 sur 100.

Ou l'inverse : vous avez échoué mais vous réussissez quand même

L'inverse est tout aussi possible. Supposons que vous obtenez 30 sur 100 au test. Un mauvais résultat pensez-vous, mais si la moyenne de votre groupe de référence n'est que 25 pour ce test, ce résultat est loin d'être mauvais ! Ceci apparaît d'ailleurs clairement dans le score de référence calculé et  celui-ci sera donc supérieur à 50 sur 100.

Tout ceci explique pourquoi le nombre de réponses correctes n'est pas toujours décisif. Il est plus important de savoir comment se situe le score du candidat par rapport à celui de candidats comparables et si ce score est supérieur ou inférieur aux scores moyens.

genormeerdhome