Les intitulés de fonction. Il faut les situer dans un domaine, puis les associer à un employeur au sein d'un secteur déterminé. Vous pouvez ainsi rechercher un vendeur (intitulé de la fonction) dans la vente (domaine) pour une entreprise active dans la construction (secteur). Je me suis toujours posée des questions sur la façon dont nous  appliquons cela dans un contexte public.

Les administrations veulent de la clarté. Tout d'abord en fonction du niveau de diplôme requis pour l'emploi. Il en existe 4 : le niveau A (master), B (bachelier), C (enseignement secondaire supérieur) ou D (enseignement secondaire inférieur ou aucun diplôme requis). Le niveau A se compose de 5 classes de fonctions caractérisées par un chiffre : A1, A2, A3, A4 et A5. Pour les niveaux B, C et D, on ne parle pas de classes de fonctions, mais de grades. Plutôt que des chiffres, on utilise ici différentes lettres qui viennent s'accoler à la première : A, F, T et I. Les niveaux C et D peuvent uniquement s'associer aux lettres T et A, cette dernière faisant référence à « administratif », tandis que le T signifie « technique ». Le F et le I représentent pour leur part respectivement les mots « financier » et « ICT ». Les membres du personnel de niveau C sont officiellement des « assistants », tandis que ceux de niveau D sont des « collaborateurs ».  Le terme « attaché » est la dénomination officielle des universitaires qui travaillent dans l'administration fédérale.

Vous pouvez lire l'article complet sur le site web de Fedra.

stef_blog_donquichoteendeoctopus
Foto: Fedra