Après plusieurs éditions couronnées de succès ces dernières années, Selor lance en 2013 une nouvelle version du projet Top Skills. Cette initiative vise à encourager les femmes à se porter candidates aux fonctions de management dans l'administration fédérale. La nouveauté cette année, c'est que le projet ne s'adresse pas seulement aux femmes briguant une fonction dans le top management, mais aussi à celles qui ont de l'ambition au sein du middle management.

S'attaquer à la sous-représentation

Les chiffres montrent que les femmes sont encore toujours sous-représentées au niveau du management. Dans l'administration fédérale, par exemple, seul 1 manager sur 6 est une femme. C'est précisément dans le but de mieux préparer les femmes aux sélections de management et d'ainsi accroître ce taux de représentation que Selor organise à nouveau Top Skills.

Top Skills fait peau neuve

Les éditions précédentes ont montré qu'un certain nombre de candidates n'avaient pas le profil requis pour Top Skills (trop peu d'expérience, par exemple), ou qu'elles ne briguaient pas nécessairement une fonction de haut niveau mais plutôt une fonction au sein du middle management. C'est pourquoi il y a dorénavant, outre Top Skills pour le top management, une édition pour le middle management, afin que ces femmes-là aient également l'occasion de mieux se préparer aux procédures de sélection pour ces fonctions.

Le même test que lors d'une vraie sélection de management

Dans la pratique, Top Skills est la simulation d'une partie d'entretien de management. Les candidates sont testées sur un certain nombre de compétences propres à la fonction de manager.

Pour le management de haut niveau, il s'agit des compétences suivantes :

  • réflexion flexible et innovante
  • vision et capacité d'intégration
  • sens des responsabilités et prise d'initiative
  • convaincre et négocier
  • collaborer et construire des réseaux

Les compétences mesurées pour le middle management :

  • analyser l'information
  • intégrer l'information
  • conseiller
  • motiver les collaborateurs
  • développer les collaborateurs
  • organiser

Les candidates doivent présenter une étude de cas devant un jury. A l'issue de cet entretien, elles reçoivent un feed-back sur leurs points forts et ceux à améliorer. Elles reçoivent par ailleurs des informations générales intéressantes sur le profil idéal et les caractéristiques requises chez un manager public fédéral.

Sur la bonne voie

Le feed-back que nous avons reçu après l'édition précédente de Top Skills confirme l'utilité du projet :

  • 46% des participantes se sentaient prêtes à postuler pour une fonction managériale après le projet
  • 70% avaient l'intention d'entamer un programme de développement sur base des points d'amélioration découverts dans le cadre de Top Skills
  • 89% ont déclaré mieux connaître le niveau de leurs compétences
  • 69% se sentaient aussi mieux armées pour postuler à une fonction managériale

Intéressée ?

Vous pouvez vous inscrire via selor.be :

Vous trouverez les conditions de participation détaillées dans la rubrique Profil. Pour le middle management, l'événement même se déroulera au mois de mai, pour le top management en juin. Les dates précises seront communiquées ultérieurement. La sélection finale des candidates francophones et néerlandophones (52 pour le middle management, 24 pour le top management) a lieu principalement sur base du C.V. et de la motivation (Infos détaillées dans les conditions de participation lors de l'inscription).