header_cijfers_fr

Frederic Tombeur, 59 ans: "Travailler jusque 67 ans ne me fait absolument pas peur"

tombeur
Quel est votre parcours ?

Francophone d'origine, je possède un diplôme de secrétariat en néérlandais et je parle couramment cinq langues. Après avoir travaillé comme commercial et comme back-office commercial, j'ai ensuite été employé par une société parapharmaceutique wallonne qui a fait faillite en 2008. A l'époque, j'avais 55 ans. Aujourd'hui, quatre ans et 170 CV envoyés plus tard, je suis toujours à la case départ.

Pour quelle fonction avez-vous postulé ?

Pour plusieurs fonctions de secrétariat. D'un côté, j'ai passé les tests de sélection pour la Région de Bruxelles Capitale en français, et de l'autre pour Het Brussels Gewest en néérlandais. Je suis donc sur liste de recrutement pour d'éventuels futurs postes.

Et de manière plus ciblée, j'ai réussi la sélection pour l'OSSOM, l'Office Sécurité Sociale Outre Mer. Il s'agit d'une fonction d'assistance de direction.

Comment avez-vous vécu votre expérience de sélection avec Selor ?

Lorsque je postulais de manière isolée, j'ai constaté que mon âge posait problème. Lorsque je l'indiquais sur le CV, je n'avais pas de réponse. Par contre, lorsque je ne le notais pas, on me contactait en me disant que mon profil était intéressant, et lorsqu'ils apprenaient mon âge, ils me disaient qu'ils allaient me recontacter, sans le faire naturellement. On vous donne vraiment l'impression qu'à 55 ans, on est amorti!

L'avantage incontestable de Selor est que votre âge n'est en aucun cas un critère pris en compte lors de la sélection. Je regrette simplement que la procédure soit un peu longue à mon goût. Personnellement je reste très motivé, et travailler jusque 67 ans ne me fait absolument pas peur. Je suis donc impatient de retrouver une activité professionnelle.

Quels sont les avantages et inconvénients de votre âge par rapport à un candidat plus âgé ?

Personnellement je ne vois que des avantages. Pour le même salaire, vous bénéficiez d'une expérience et d'un 'know-how' de 30 ans, ce qui a une grande valeur. Et puis à un certain âge, on cherche un boulot stable, on ne fait plus son marché en butinant à gauche et à droite. Et je pense aussi qu'on est plus résistant physiquement ou du moins qu'on prétexte moins la maladie pour s'absenter.