Faites la connaissance de Winne Haenen

En quoi consiste votre fonction ?

Ma fonction d’inspecteur d’hygiène fédéral comprend 2 parties. D’une part, je suis responsable de l’aide médicale urgente et de la planification d’urgence pour la province d’Anvers. Je veille à ce que des services d’aide et des ambulances soient prêts à tout moment et que ces services soient parfaitement opérationnels. Quand une situation de crise se présente et qu’un plan catastrophe communal ou provincial est décrété, je me rends sur place pour en assurer la coordination.
La deuxième partie de ma fonction se joue au sein de la commission médicale provinciale dont je suis secrétaire. Nous y délivrons les visas pour les médecins et pharmaciens. Nous contrôlons également l’exercice des professions de soins de santé.

Quel a été votre parcours professionnel avant de rejoindre le SPF Santé publique ?

Après mes études en médecine, j’ai travaillé durant un an en tant qu’assistant, avant de remplacer des généralistes pendant quelques années. J’ai ensuite rejoint le SPF Sécurité Sociale, pour qui je travaillais déjà en tant qu’indépendant. Et puis, il y a 23 ans, j’ai eu l’opportunité de devenir inspecteur d’hygiène au SPF Santé publique… et à vrai dire, j’ignorais l’existence de cette fonction.

Pourquoi avez-vous choisi d’exercer cette fonction ?

Après mes études, j’ai obtenu deux diplômes supplémentaires : hygiène publique et sociale et gestion de crise. Je retrouve ces centres d’intérêt dans ma fonction où la santé publique occupe une place centrale. J’ai d’ailleurs obtenu mon diplôme en gestion de crise dans le cadre de mon travail.

A quoi ressemble une journée de travail ?

Chaque jour est différent. J’ai la chance d’exercer une fonction qui me donne énormément de liberté. J’ai parfois l’impression d’être un indépendant qui travaille pour l’État. Mais je dois aussi faire des gardes. En cas de situations de crise, p.ex. un incendie dans le port, je dois me rendre directement sur place.

Quelles compétences sont nécessaires pour exercer cette fonction ?

Vous devez être flexible, utiliser votre bon sens et être capable de prendre des décisions rapidement, particulièrement pendant des moments de stress. Connaitre la matière est également important. En effet, il faut parfois faire rapidement un lien avec la littérature médicale.

Quels sont les avantages de travailler pour le SPF Santé publique ?

Personnellement, je trouve que c’est le plus bel emploi qui soit. J’ai le sentiment de pouvoir jouer un rôle dans différents domaines de la santé publique, et j’en retire énormément de satisfaction. Tout comme je reçois pas mal de considération de mes interventions dans des situations difficiles. Et puis, ce qui est chouette, c’est de sans cesse aller dans des endroits différents. Je vais par exemple au festival Tomorrowland, mais pour le boulot. En fait, je suis souvent responsable de la coordination médicale lors de festivals et événements et donc, je me rends sur place.