Faites la connaissance de Kevin Maes

Depuis le 15 avril 2014, je travaille dans un bureau de recettes à Bruxelles, une sorte de bureau d’encaissement des contributions belges. Je m’occupe actuellement du suivi des plans d’apurement. Si les personnes ne respectent pas leurs engagements, je cherche des alternatives (saisie sur salaire, saisie bancaire, huissier, etc.).

Le job est assez varié étant donné que chaque situation est différente. Lors de l’examen du patrimoine des contribuables, on tombe souvent sur de nouveaux éléments surprenants.

C’est ce qui rend ce travail passionnant.

Quelle est votre plus grande réalisation dans votre carrière au SPF Finances ?

Etant donné que je ne travaille que depuis quelques mois au SPF Finances, je n’ai pas encore  accompli une tâche d’une ampleur particulière.

Je suis réellement  très heureux et fier d’avoir pu m’intégrer en aussi peu de temps dans l’équipe où je travaille. Pour ceci, je dois évidemment remercier mes collègues qui sont toujours là pour m’aider et répondre à mes questions.

Mon chef a confiance en moi, et je peux toujours m’adresser à lui.

Selon vous, est-ce un avantage de travailler pour votre employeur actuel ?

Le plus grand avantage qu’offre le SPF Finances est la flexibilité. Nous pouvons commencer entre 7 heures et 9 heures 30 et arrêter entre 15 heures 30 et 19 heures. Chacun peut ainsi planifier son travail de manière optimale.

Si vous êtes affecté à Bruxelles, vous travaillez dans un environnement bilingue. Au début, cela m’a demandé une certaine adaptation, mais après quelques mois, j’ai pu remarquer que mon français s’était sensiblement amélioré.

D’ailleurs, je vais bientôt présenter un test linguistique  afin de pouvoir bénéficier d’une prime.