Isabelle De Roock

Educatrice à l’Office des étrangers

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans cette fonction ?

Un éducateur dans un centre fermé a en réalité une double fonction. Il est d’abord animateur et organise toutes sortes d’activités pour les résidents. Une manière d’occuper agréablement leur temps libre tout en laissant temporairement leurs soucis de côté. Le second rôle qu’un éducateur remplit est celui d’accompagnateur. En effet, nous devons soutenir les résidents de la manière la plus humaine possible lors de leur séjour chez nous.

En quoi consiste donc concrètement votre travail ?

En tant qu’éducatrice, je me charge de choses très pratiques, comme les contacts avec l’assistant social ou le prêt de matériel. A côté de cela, je suis aussi une sorte d’intermédiaire. Je transmets ainsi, si nécessaire, les informations que je retire de mes discussions avec les résidents. Suite à cela, il arrive par exemple qu’un résident soit dirigé vers un psychologue. Je travaille également avec les psychologues sur différents projets tels que la créathérapie ou la psychoéducation.

Vous êtes en contact avec des gens qui viennent du monde entier ?

Oui ! C’est justement ce contact quotidien avec différentes cultures qui rend mon job si passionnant. Personnellement, je trouve très intéressant, par exemple, de voir les différences mais également les similarités entre toutes ces cultures.