Faites connaissance avec Pieter Vankeerberghen

Pieter Vankeerberghen, chef de service Projets & Développement de la division ICT de l’agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) 

Selon vous, quelle est la tâche attribuée aux informaticiens au sein de l’administration ?

Les informaticiens jouent un rôle essentiel. Ils contribuent en effet à la mise en place des dispositifs stratégiques de notre administration et ont un impact direct sur les processus et l’organisation. C’est grâce à une infrastructure ICT performante que les fonctionnaires peuvent travailler avec des documents électroniques et non plus avec des dossiers papier et ont la possibilité de faire du télétravail. Les informaticiens œuvrent également en faveur de l’intérêt sociétal étant donné que bon nombre de nos projets profitent aussi – directement ou indirectement – au citoyen.

L’IT est-elle essentielle pour une administration moderne ?

Bien évidemment. Un bel exemple est Tax-on-web, qui permet de remplir électroniquement sa déclaration d’impôts. Cela a pris un certain temps avant que ce système avec des données pré-remplies soit totalement au point, mais aujourd’hui, on ne peut plus vivre sans ! C’est grâce à ce projet, ainsi qu’à bien d’autres (comme l’eID), que la Belgique joue un rôle pionnier dans le domaine de l’IT en Europe. Un autre exemple est la publication sur le site web de l’AFMPS des notices des médicaments commercialisés en Belgique et ce, dans les trois langues nationales.

Comment l’IT peut-elle améliorer les services de l’administration fédérale ?

Pour moi, le rôle de l’IT est d’optimaliser les processus et d’éliminer le travail superflu. À l’AFMPS, nous traitons beaucoup de dossiers numériquement. Des processus informatisés nous permettent de travailler plus vite et d’éviter des erreurs, vu que les données sont gérées de façon centralisée.

Les projets IT de l’administration doivent faciliter la vie des citoyens et des fonctionnaires. Prenez par exemple les sources authentiques, ces informations uniques qui ont été collectées et sont gérées par une seule instance publique, comme le numéro de registre national qui est notamment utilisé par l’eID. D’autres administrations peuvent avoir recours à ces sources, sans devoir à chaque fois redemander ces données. On évite ainsi tout double travail et des frais supplémentaires tout en facilitant la vie du citoyen. Reprenons l’exemple des notices : ce sont celles autorisées par l’AFMPS, elles sont disponibles sous format PDF et toujours à jour. Ce sont donc des documents de référence en Belgique.

Qu’avez-vous déjà réalisé avec l’AFMPS ?

L’AFMPS veille à la qualité, la sécurité et l’efficacité des médicaments et des produits de santé. En ce qui concerne les réalisations notables pour les citoyens entre autres, je citerai de nouveau les notices. Mettre ces informations à disposition est profitable à tous les citoyens et donc à l’intérêt sociétal. Actuellement, nous nous attelons à la source authentique des médicaments disponibles en Belgique. Ce fichier sera alors utilisé par exemple par l’INAMI (Institut national d’assurance maladie-invalidité), mais aussi par le projet Recip-e. La prescription médicale (Recip-e) qu’un médecin établit pour un patient sera alors centralisée, et un pharmacien pourra la consulter électroniquement. Ce projet repose aussi sur une autre réalisation : la source authentique des officines ouvertes au public (les pharmacies). Il sera ainsi possible de venir plus rapidement en aide aux patients tout en diminuant fortement le risque d’erreurs.

Pourquoi préférez-vous travailler avec vos propres informaticiens ?

Nos matières – les médicaments et les produits de santé – sont des domaines très spécifiques. Si nous faisons appel à des collaborateurs externes et donc temporaires, nous devons à chaque fois les mettre au courant et les familiariser avec ces matières complexes, ce qui demande du temps et forcément de l’argent ; c’est une des raisons pour lesquelles nous préférons fonctionner avec une équipe fixe. Nous remarquons également que les collaborateurs IT se plaisent ici. Ils ont l’occasion de collaborer à des projets de grande envergure et de développer leur carrière grâce aux diverses formations ainsi qu’à une formation continue sur le terrain.