Hommes et femmes

Selor est résolument en faveur de l’égalité des chances pour tous et s’efforce de garantir l’égalité de traitement pour les femmes et les hommes, également désigné par le terme ‘neutralité de genre’. Afin de pouvoir réaliser cet objectif, Selor suit les principes suivants :

  • stimulation de l’égalité d’accès aux sélections
  • ouverture des annonces de recrutement aux deux sexes (ne pas réserver certaines fonctions aux femmes ou aux hommes, toujours mentionner 'm/f')
  • composition de commissions de sélection équilibrées lors des sélections
  • screening actif des nouveaux tests de manière à assurer leur neutralité par rapport aux candidats des deux sexes
  • élimination des éléments susceptibles de favoriser les femmes ou les hommes lors des épreuves orales et lors des sélections pour les fonctions de management

Initiatives

  • communication ciblée : communication via des canaux spécifiques, comme par exemple des mailings, pour atteindre le groupe cible adéquat (notamment pour trouver les candidats pour composer un jury équilibré)
  • screening actif des tests de manière à assurer leur neutralité par rapport aux candidats des deux sexes : Selor utilise uniquement des tests de sélection neutres par rapport aux candidats des deux sexes. Selor analyse au préalable les tests de sélection, avec l’aide de spécialistes, pour en vérifier la neutralité dans le domaine de la culture, du sexe, …
  • adaptation du C.V. standard pour les fonctions de management : les expériences à temps partiel sont mises sur un pied d’égalité avec les expériences à temps plein
  • organisation et soutien d’événements : Selor encourage les femmes actives sur le marché du travail à faire carrière au sein de l’administration fédérale.

En point de mire : Top Skills

Les chiffres des études révèlent que les femmes demeurent sous-représentées au niveau du management, quel que soit le domaine, le secteur ou le pays. Les femmes sont avant tout peu représentées dans les fonctions assorties d’un droit de décision important et de hautes responsabilités. Ainsi, seul 1 manager sur 6 au sein de l’administration fédérale est une femme.

Aborder le problème de la sous-représentation

C’est pourquoi Selor organise chaque année depuis 2009 le projet ‘Top Skills’. Cette initiative vise à encourager les femmes à postuler pour des fonctions de management auprès de l’administration fédérale. Depuis 2013, ce projet ne s’adresse pas uniquement aux femmes qui ambitionnent un poste au sein du top-management, mais également aux femmes qui visent un poste de cadre moyen.

Les mêmes tests que lors d’une véritable sélection pour une fonction de management

Dans la pratique, Top Skills constitue une simulation d’une partie de l’évaluation du management. Les candidates sont ainsi testées sur un certain nombre de compétences propres à la fonction de manager. Les candidates doivent à cet égard présenter une étude de cas devant un jury. Au terme de cet entretien, elles reçoivent un feed-back concernant leurs points forts et leurs points à développer. Elles reçoivent par ailleurs des informations de background intéressantes concernant le profil idéal et les caractéristiques requises d’un manager de l’administration fédérale.

Mieux armées pour les sélections de management

Plus de 500 candidates se sont inscrites pour l’édition de Top Skills 2013. Sur base de leur motivation et de leur C.V., un jury a sélectionné en fin de compte 80 femmes qui ont pu participer à l’évaluation proprement dite. Leur feed-back a ensuite confirmé l’utilité du projet :

  • 93 % ont déclaré mieux connaître le niveau de leurs compétences
  • 91 % se sont par ailleurs senties mieux armées pour postuler pour une fonction de management
  • 79 % avaient l’intention de commencer un programme de développement sur base des points à améliorer révélés dans le cadre de Top Skills
  • 59 % des participantes se sont senties prêtes à postuler pour une fonction de management au terme du projet